BatchOwiOwing

On en rigole beaucoup, du nom « batchcooking », bref de la hype des mots en ing. Moi j’ai un rire nerveux quand j’entends souping.

Mais, si on y regarde de plus près, tout ne prête pas à rire.
Je lis sur les réseaux sociaux que, enfin quoi, c’est évident d’organiser ses repas de la semaine le week-end et de gérer son stock de bouffe pour bouffer frais et bien. Que tout le monde fait ça et que déjà nos grands-mères le faisaient et que faut être con pour pas le savoir.

Ces réflexions passent complètement à côté du fait qu’une grande partie d’entre nous n’a pas vu ses parents organiser les repas comme ça. Ni même cuisiner. Qu’on a pas la science infuse. Et que dès qu’il s’agit de mettre quotidiennement une gamelle sur la table, y a de quoi se sentir dépassée, fourbue, perdue. Déprimée. Sauf que tu peux pas rendre ton tablier.

Alors on aimerait autant aussi pas être traitées de connes, tant qu’à faire.

Dans ce contexte, l’attrait des bouquins avec programme hebdomadaire de préparation des repas se comprend facilement. T’apprends des trucs, tu te laisses guider. Et même si tu connais, tu dois plus réfléchir, te poser de questions, ça fait des vacances. Tu prépares le dimanche, tu réchauffes et /ou tu termines les plats au fur et à mesure pendant la semaine. Tout ne te plaît pas, mais c’est confortable. Et ça fait du bien.

En complément ou non de ces programmes tout faits, j’ai envie de mettre à plat plein d’autres manières de se faciliter la vie et de se faire plaisir quand on est prises par le temps. Plus d’outils pour plus de souplesse et de fantaisie, avec une place à l’improvisation.

Soyons honnêtes, tout est d’autant plus compliqué quand il s’agit de contenter une tablée de Moufletos avec très peu de temps pour tout gérer et au milieu d’un brouhaha infernal. Alors même si on est aguerrie, quelques idées en rab, ça fait jamais de mal.

Donc aujourd’hui : des pistes pour bien manger en limitant le boulot au moment même du repas.

Ça peut vouloir dire des recettes express ou au contraire des cuissons lentes qu’il ne faut pas surveiller. Des plats entiers ou des ingrédients préparés à l’avance. Et l’entre-deux, toutes les préparations qui peuvent servir de base ou de tremplin pour créer des plats variés. Des trucs qui se tartinent, d’autres dans plein de petits bols. La liberté, quoi.

Avec ça, des liens vers des recettes. Des pistes qui se complètent, se combinent. Et, bientôt, de nouvelles recettes progressivement publiées pour encore mieux illustrer toutes ces nouvelles cordes à ton arc.

Pour créer ton répertoire peinard rien qu’à toi.

1. Préparer un ou des plats complets le dimanche

C’est le principe des fameux bouquins. A partir d’une base commune (légumes, sauce,…), tu prépares plusieurs plats en parallèle pour gagner du temps. Tu en manges certains en début de semaine, tu congèles les autres pour plus tard.

La version de la flemme : lundi ou mardi, tu manges le reste du dimanche (tu as fait plus exprès et c’est déjà un jour où le problème est réglé).

Certains plats se réchauffent divinement et conservent très longtemps : Chili à la #OwiOwi

Everyday Dal

ou Dalh aux lentilles corail, Simple Curry de lentilles, Pizza Beans, Presque Minestrone,…

Les pâtes à gratiner plus tard sont toujours évidemment un bon plan : Pasta Marsala, Mac & Cheese à la #OwiOwi,…

Et, à consommer plus vite, tous les plats de poulet font la joie des #SundayRoastBaby : Poulet Ail et Citron, Poulet aux Raisins & Échalotes,…

En plus ça change du pot au feu.

2. Le dimanche, tu prépares une série d’ingrédients pour gagner du temps la semaine

C’est utile que tu aies un menu établi ou bien que tu laisses place à l’improvisation.

Par exemple, peler, nettoyer, couper les légumes à l’avance, ça sauve. Soyons honnêtes, si t’es pas Jamie Oliver, c’est le clou de ton cercueil pour gérer un timing.

Mais si tu as une brunoise sous la main, oignon, carotte, céleri, stockés en pots individuels au frigo, hop la vie devient belle. Tu peux gagner du temps en utilisant une trancheuse à brunoise, genre alligator.

(brunoises mélangées pour aller rejoindre des lentilles vinaigrette)

Autre astuce, garder une réserve d’ail et de gingembre émincés à l’abri au congelo.

Ou, pour assurer la base de tes repas, préparer une céréale (riz, quinoa, orge,…) que tu n’auras plus qu’à réchauffer, faire sauter ou même utiliser à température ambiante. Tu peux aussi t’en servir comme tremplin, comme la purée, recyclée avec amour, en croquettes au frometon.

Le week-end, c’est aussi l’occasion de faire tremper et cuire tes légumes secs: tu congèles la plus grande partie et tu utilises le reste pendant la semaine. Lentilles à utiliser de 5000 façons, pois chiche, pois cassé : du tout-terrain.

(Burrata, Lentilles et Basilic, non publié)

Même les légumes, tu peux les rôtir à l’avance.

Et tu peux carrément faire rôtir un poulet à utiliser au gré de tes recettes la semaine (ou en acheter un).

(Poulet Rôti, non publié)

Ça n’a l’air de rien mais ça peut faire toute la différence pour trouver le courage de se lancer dans une préparation.

3. Cuisiner des préparations de base le dimanche

La reine de cette astuce est la Sauce tomate (billet mis à jour !) : pâtes, plats en sauce, pizza,…tout devient possible. Il te suffira de l’agrémenter au moment même. Ça prend 30 minutes à faire environ, avec 4-5 ingredients et ça tient une semaine au frigo.

Et puis y a le bouillon maison. Encore quelque chose qui cuit tout seul, cuisson lente ou express, pour servir de base à des soupes-repas, ragoûts, risotto, ect… Il conserve une semaine au frigo et 3 mois au congelo. Si tu congèles, fais des portions pour ne prendre que ce dont tu as besoin.

Les enfants l’adorent, surtout plein de petites pâtes !

Tu peux aussi créer des trucs fastoche et olé olé, comme du beurre à l’ail, pour venir donner une touche gourmande à tes plats les plus simples : pâtes, légumes, pomme de terre…

Sans oublier une sauce pour les crudités : celle de la Caesar Salad de la Win est à tomber, va avec tout, conserve super longtemps au frigo. Je dois avouer qu’elle est complètement addictive.

Si en plus, tu as une sauce pour faire sauter viande et légumes aussi bien que le traiteur asiatique du coin, tu es parée à tout ! Je te réserve une p’tite recette très bientôt…

4. Tu fais mariner

Ça, c’est de l’or. La veille du jour J, tu mélanges tes ingrédients, tu stockes au froid et, le lendemain, tu n’as plus qu’à cuire.

La marinade parfume et elle attendrit, empêche ta viande de sécher à la cuisson et la garde bien moelleuse.

C’est le cas du fameux Poulet Gyros, qui va bientôt débarquer sur #OwiOwi (c’est publié!).

Mais check déjà le Poulet mariné au Citron, le Poulet express à l’orange et le Poulet/Saucisses à la Sauge (jusqu’à 2j de marinade !).

Les légumes eux aussi aiment mariner, dixit les poivrons rôtis et les tomates cerises.

5. Tu cuis ou bidouilles un truc express

Le genre où tu n’as qu’à tout jeter dans une poêle pendant la cuisson des pâtes.

Tu gagnes des points si tu as pu préparer certains ingrédients à l’avance, histoire d’être vraiment tranquille.

La liste des recettes est longue, mais puisqu’il faut choisir, pense aux Peace Orechiette, qui se font pendant la cuisson des pâtes.

Ou encore : le Tofu Sauté aux Épinards, le Poulet Sésame,

Express Mac & Cheese, les Courgettes Express aux amandes, le Curry express de Poisson, le Saumon Laqué, le Poulet Abricot Balsamique au Romarin,…

Et la bienheureuse Fêta aux tomates cerises qui va si bien avec des pâtes et avec tout ce qui est rend la vie belle.

Et bonus : toutes les sauces minute qui transcendent les préparations les plus ordinaires. Par exemple, ma sauce à patates. Au départ, ton assiette, c’est Romain Duris. Tu rajoutes la sauce, #PAF : salut, Idris
(c’est publié! ).

6. Tu fais cuire en cuisson lente toute la journée dans ton slow-cooker

Le matin, tu envoies tout dans le chaudron et quand tu reviens, y a de la potion magique dedans. Est-ce que tu penses Butter Chicken ?? Of course you do.

Mais ça fonctionne aussi avec les légumes perdus de ton frigo et une boîte de pois chiche.

7. Tu fais cuire en turbo dans ta cocotte minute/Instant Pot

Un peu de sauce ou de bouillon, viande ou légumes secs, des légumes et le tour est joué.

(poulet Cacciatore, non publié)

Tu peux même faire un one pot pasta. Ou un poulet Korma ou un Poulet Moutarde Cassonade.

Ou encore, faire magiquement cuire des légumes secs ou un risotto à la vitesse de l’éclair.

8. Vive les œufs

Les œufs durs, ça se fait à l’avance, c’est très pratique. Mais tout frais, tu les auras chauds pour ton Onion & Eggs Sandwich.

En fait, c’est le joker des soirées où t’as rien, ni du temps ni de l’envie.

(Egg in a hole, non publié)

Un œuf mollet ou frit pour couronner ton bol légumes/céréales et tu as ton repas complet.

Mon amour, le riz aux p’tits oignons, en est la preuve.

(Pasta Fungi, work in progress)

On a aussi des œufs brouillés qui rendent fou et des œufs mollets, turkish style avec yaourt et beurre noisette, pour un repas très spécial. Ou un Cheesy Puff, pour se faire une bonne ration de frometon.

Ou alors tu tentes un full English Breakfast au four, parce que chez #OwiOwi, c’est breakfast anytime. Ou les très hype Oeufs Kejriwal (après, c’est l’obsession, faut le savoir).

(Asperges à la milanaise, non publié)

Bon, chez nous, très prozaïquement, le jeudi c’est omelette. Mais si j’ai l’occasion, je mérite bien un œuf poché sous une sauce hollandaise (qui prend exactement 2 minutes à faire).

9. Mise sur les Tartinades

Une tartinade maison sur un bon pain… Fêta Citron, Sardines, Truite fumée ou Lentilles : t’as le choix.

Et si, par bonheur/miracle, t’as des avocats mûrs/pas pourris, à toi les toasts Bling Bling ou Tahiné-Citron.

Mode total comfort food, t’as le Grilled Cheese (avec ou sans cornichon) ou le Mozza avec ou sans anchois (faut connaître son public).

Une p’tite salade à côté et tu peux prendre deux fois du dessert.

10. Boost ton four

10 minutes de cuisson et te voilà l’heureuse propriétaire d’une bande de boulettes. Et comme ça se prépare en 5 minutes, pourquoi se gêner. Tu peux aussi les faire toutes petites et les cuire dans ta sauce tomate comme les Boulettes kefta. Ou les faire jouer dans ton bouillon. En plus, tu peux déjà les préparer et les former la veille. Tu n’auras plus qu’à enfourner.

(Persiana Kefta, non publié)

Alors oui, c’est meilleur quand elles passent d’abord à la poêle pour être saisies, mais le mieux est l’ennemi du bien, toussa (en semaine, oui).

Festival de boulettes :

Boulettes Fêta & Grenade de Ottolenghi

Boulettes Paprika
Boulettes Fêta
Boulettes Sésame Coriandre Menthe

10 minutes de cuisson (par 2 cm d’épaisseur) et ton poisson et son filet d’huile d’olive sont prêts à être servis. Tu peux même jouer avec des versions fancy comme le saumon mi-cuit en croûte de Dukkah (ça fonctionne sans Dukkah).

10 minutes de cuisson et tes lamelles de poulet n’attendent plus que des Moufletos affamés. La version kid-friendly avec du concentré de tomates à la place du Harissa fonctionne très bien, d’autant que les adultes peuvent bidouiller celle à la Harissa dans un autre plat, ni vu ni connu (oui les photos sont moches).

30 minutes et à toi le Chou-fleur Rieur, fêta, olives et amandes !

Bref, t’as pas toujours besoin d’un grand Tralala en sauce et gratiné pour assurer. Mais en parlant de gratin, il n’a pas besoin d’être lourdingue : qui n’a pas été conquise par la simplicité de notre gratin de courgettes ?

Le bonus ? Les repas complets qui cuisent direct, tout ingredients confondus, sur une plaque de cuisson. C’est plus long mais tu peux tout lancer et vaquer à tes occupations. Ou le faire peinard le dimanche. Le Sunday Chicken te donne un canevas sur lequel broder, histoire d’utiliser ce que tu as et ce que tu aimes. Ou le Spanish Chicken.

11. PATATE

Évidemment, que serait #OwiOwi sans les plats de patates ?

Des Garlicky Roast Potatoes (à la fêta) aux Patates Halloumi Poivrons Grillés, c’est le règne de la #PATATE.

La fête, c’est les rosti au four. Oui, inratables et qui cuisent tout seuls. Et si tu préfères une version plus moelleuses, la Râpée de pommes de terre is for you.

Bref des plats complets et réconfortants qui mettent tout le monde d’accord.

12. Do the Mezze

Là c’est pas trop la saison, mais les petits plats, froids et chauds, en mode chacun se sert et fait son assiette, c’est fun et reposant.

Ça se prépare à l’avance souvent. Il te suffira de rajouter un bon pain, un flatbread ou des petits tortillons pour transformer la soirée en fiesta.

(Zaalouk)

Pense Aubergines au yaourt, Fiesta Fêta

Poivrons rôtis et Mozza, Guacamole, Hummus, Muffins Ail et Persil, Pancakes salés au fromage de chèvre, Roasted Caprese, Haricoco, Zaalouk (salade d’aubergines), Pesto,…

13. Adore la Pasta

Je te parlais des Peace Orechiette, mais j’ai toute une collection de plats de pâtes à la fois minute et complètement décadents.

(La Niçoise)

Lemon Lover, pour les initiés (comprendre, file pas ça à des Moufletos). Spring Pasta, pour se mettre au vert. Aio et Oio, quand les tomates sont de retour. Pasta Saumon fumé, pour les fois où t’es bien fournie.

Pasta Parmigiana, dont tu peux préparer la sauce à l’avance. Tomates cerise Rôties, où la sauce se fait toute seule au four. La Niçoise, qui crie été !! Les 3 Frometon, parce que c’est pas l’été.

Pensée émue à toutes celles dont je n’ai pas noté la recette…

14. Fais la quiche

Les Quiches se prêtent très bien à la congélation en portion, de quoi contenter tout le monde.

(Quiche Sucrée Salée au Perail)

La liste est ici et elle déborde de frometon.

Mix it up!! : travaux pratiques

Sauce tomate. Bouillon de Volaille.

Ces 2 préparations de base sont déjà disponibles sur #OwiOwi. Ça donne déjà de quoi t’amuser. Et d’autres vont bientôt les rejoindre !

Sauce tomate maison

C’est simplissime, avec 5 ingredients et 30 minutes de cuisson. En plus, ça conserve une semaine.

Ce qui veut dire qu’avec, tu vas pouvoir faire :

1. Des pâtes, of course

2. De la pizza ou ma version de la flemme, les Crunch Pizza (en utilisant des tortillas (si !), à publier) ou la pizza paysanne sans pétrissage.

3. Un plat de petites boulettes à cuire dedans : Boulettes Kefta en ajustant les épices, Sweet Boulettes (en utilisant ta brunoise !) ou celles que tu inventes, car tu es maintenant la Queen de la Boulette.

4. De la soupe

5. Un plat de viande (par exemple, mode slow cooker ou cuisson pression ou braisé au four,… )

6. Un plat de légumes secs (Pizza Beans, évidemment)

7. Un plat de légumes, gratiné, si tu y tiens

8. Une Shakshuka : des œufs cuisent dans ta sauce tomate et toi tu trempotes amoureusement ton pain dedans. J’ai pas encore publié de recette « traditionnelle » mais zieute le formidable Tomatoes & Eggs pour une version très spéciale.

(Shakshuka de Ottolenghi)

La sauce tomate, ça mène à tout.

Bouillon de volaille

Version slow cook ou express, c’est un merveilleux investissement.

En une semaine, tu as le temps d’expérimenter :

1. Des soupes qui tiennent au corps

Orange Soup
Haricochoupe

Soupe de lentilles aux lardons
Leblebi (soupe de pois chiche)
Soupe Lentilles Épinards Gingembre de Jamie Oliver

Ou du bouillon parfumé…

2. Des soupes-repas olé olé à base de poulet

Simple Noodle Soup (avec la brunoise)
Chicken & Rice Soup

Easy Tom Kha Gai
Soupe Tikka Masala

Chorba Blanche

3. Du risotto ou du riz très parfumé

4. Une sauce pour faire sauter légumes et/ou viande

5. Du poulet cuit dans le bouillon

6. Une base pour transformer des légumes secs en ragoût, comme The Stew (pois chiche, coco et curcuma), avec l’aide de l’ail et du gingembre congelés.

Alors tu n’auras pas toujours le temps ou l’envie de te lancer dans une préparation le soir, même rapide. Dans ces cas-là, les plats mijotés le week-end et ton congelo seront tes meilleurs copains.

Mais si tu es d’humeur et que tu as investi pour avoir quelques brasses d’avance (légumes, légumes secs, céréales,…), un simple bouillon et une sauce tomate peuvent être le tremplin vers un repas bien plus qu’alimentaire.

Un repas dont on se souviendra. Ou, encore mieux, celui qui vire de ta tête une journée rude et te remet le sourire. Le p’tit sourire au-dedans de toi.

Billets Matos ici

Billet ingrédients ici

Billet organisation des menus ici

BatchOwiOwing pour la pâtisserie ici

Billets Yes We Can ici

19 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Fanny dit :

    Merci merci merci. Votre article tombe à pique, ça fait quelques jours que je cherche des solutions pour bien cuisiner le soir et rapidement. Me conseillez-vous d’acheter un instant pot ? L’utilisez-vous comme slow cooker ?

    J'aime

    1. PanPan dit :

      Ça dépend de bcp de facteurs, notamment des appareils que tu as déjà. As-tu vu mon billet top 5 des gadgets pas gadget? J’en parle là. Oui je l’utilise comme slow cooker, ça dépend des recettes.

      J'aime

  2. Dalva dit :

    Une mine d’idées et d’astuces, merci de ton aide !

    J'aime

    1. PanPan dit :

      Merci pour ton retour !

      J'aime

  3. Blou dit :

    Salut ! Merci pour ton article très intéressant 🙂 et même quand on a une routine c’est toujours chouette de trouver d’autre astuces, j’ai jamais pensé à faire de la sauce tomate à l’avance alors que j’en utilise souvent. Et ça fait du bien de lire quelqu’un qui ne se moque pas de ceux qui ont besoin des conseils en supposant qu’ils mangent n’importe quoi. En plus je suis sûre que c’est à 80% des mecs qui laissent leur femmes tout gerer qui disent que c’est évident.

    Bon et du coup j’ai fait le presque minestrone aujourd’hui, toujours aussi bon 🙂

    J'aime

    1. PanPan dit :

      Ah chouette ! Les femmes sont éduquées à croire dans la rivalité entre femmes, ça n’aide pas non plus à être bienveillante

      J'aime

      1. Blou dit :

        C’est vrai, et même en le sachant ce n’est pas toujours facile de contrer ses réflexes et ceux des autres 😦

        J'aime

        1. PanPan dit :

          C’est bien ancré…

          J'aime

  4. Lamecarlate dit :

    C’est fort chouette toutes ces idées ! Merci 🙂 Je garde précieusement l’article sous le coude. (et va falloir que je me lance dans la sauce tomate)

    J'aime

  5. Claire dit :

    Bonjour! Merci pour ce super article! J’ai une petite question sur la partie préparation de légumes: ça tien combien de temps déjà épluchés au frigo, et comment les conserver au mieux (dans des tup?)? Et est ce que tu as déjà congelé des légumes coupés et crus? Si oui, ça se décongèle bien au moment de les préparer? Merciiii et bonne soirée!

    J'aime

    1. PanPan dit :

      Welcome :-) Ça dépend beaucoup des légumes et de leur fraîcheur initiale mais je compte environ 5 jours. Le mieux est de stocker dans un récipient hermétique si les légumes sont déjà préparés. Aucun problème pour congeler, si c’est pour cuire plus tard. Mais certains légumes supportent mieux la congélation s’ils sont blanchis avant. Par contre, les oignons supportent mal la congélation dans mon expérience. Selon les recettes, tu fais décongeler au frigo la veille ou tu utilises directement les légumes surgelés.

      J'aime

      1. Claire dit :

        Merci pour les infos!!

        J'aime

Répondre à Fanny Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s