Hold my Beer

D’habitude, les blogs et sites de bouffe ne postent des photos que pour appâter le chaland : le billet est prévu, en cours d’écriture ou déjà publié.

C’est immédiat : tu as flashé, tu cliques, tu as la recette sous le coude ou quasi. Tu rayonnes, tu as chopé le filon, tu en frémis d’excitation.

Et puis y a #OwiOwi.

Tu sais, ce petit blog récalcitrant, qui résiste toujours aux envahisseurs romains.

Alors là, c’est n’importe quoi.

Vraiment, scandaleux. Ben Alleck as Batman scandaleux.

Y a des photos qui sont postées sur Twitter et Instagram ET Y A MÊME PAS DE RECETTE.

Pire, il n’y aura peut-être même pas de recette du tout. Ou on sait pas très bien quand.

Parce que c’est pas des photos de billets en préparation, de recettes déjà plusieurs fois testées. C’est des photos juste pour dire « regarde j’ai essayé ça aujourd’hui ».

Le culot.

Alors parfois la recette est vite au point et j’ai une urgence à la partager. Parfois y a encore du boulot, pour être sûre de bien te guider pour la réussir. Ou pour explorer toutes les possibilités. Trouver la meilleure version possible. Être sûre de comment c’est bon les jours suivants.

Des fois, j’ai pas envie de rebouffer 5x le même truc en une semaine pour avancer le schmilblik. Sue me.

Parfois y a des hic. Un truc qui manque. Une méthode à simplifier. Je sens que ça clique pas. Je veux essayer autrement. Lire ailleurs. Parfois c’est carrément foireux, peu importe que la photo te fasse de l’œil.

Et parfois c’est bon, sans plus. Y a pas de OLALA. Pas de feu d’artifices, de palpitations, de papillons dans le ventre. Parfois c’est juste : okay.

Ou c’est pas mal mais ça n’apporte rien de différent à d’autres recettes déjà publiées. Des fois c’est plus la saison. Ou faut un matos spécifique que j’hésite à recommander.

DES FOIS J’AI PAS ENVIE. Ou pas le temps. Ou je suis plus connectée à la recette pour bien en parler. Ou c’est trop long et pénible à écrire et j’ai pas la disponibilité d’y passer 5 jours.

BREF, t’es frustrée, tu fais la moue, en commentaires et en messages privés, plus ou moins sérieusement, tu t’insurges, tu insistes, tu signes, tu trépignes, TU VAS ME LA FILER LA PITAIN DE RECETTE PUISQUE JE TE DIS QUE ÇA A L’AIR BON.

Ben non.

Mon plaisir, avant d’écrire des billets, c’est de partager en vrac au fur et à mesure, tout ce que je cuisine ou presque. Je pourrais faire comme les autres et ne montrer que ce qui est déjà sélectionné et apprêté en vue d’une publication. Mais je m’ennuierais sévère.

Et moi je suis là pour le fun. C’est pas mon boulot, c’est mon kink à moi.

Et j’ai pas envie de tout publier. Les trucs juste sympa, les trucs okay, les trucs sexy sur photo. Ça voudrait dire publier à la chaîne, sans plaisir, des trucs en partie décevants. Je publie très souvent déjà, j’y passe beaucoup de temps. J’y mets beaucoup de moi. Je veux pas du sympa, du médiocre, du okay, du casse-gueule, du Bling Bling.

Moi, je veux du OLALA, du foolproof, du droit dans mille. Des explosions de paillettes.

Des yeux qui se ferment. Des cœurs qui accélèrent. Des coups de fourchette fébriles. Le monde qui s’efface, la journée de merde qui perd son emprise et la douce langueur de la complétude qui t’envahit.

De l’amour, en barre, en concentré et à se lécher les doigts.

#OwiOwi, tu l’aimerais beaucoup moins, je crois, si c’était un distributeur de recettes. Y aurait plus la niaque. Et le truc qui pulse, là.

Alors oui, je te fais attendre. Et des fois je te dis 50x non, comme une odieuse belle-mère. Tu pestes et tu finis sur Marmiton.

We’ll meet again, my old friend.

10 commentaires Ajouter un commentaire

  1. paresseusegourmande dit :

    J’adore ta philosophie, qui correspond tout à fait à ce que je pratique moi-même sur mon blog de cuisine (sauf que je ne poste pas de photo sur les réseaux sociaux, ce qui m’évite, apparemment, de voir les gens me réclamer agressivement la recette…). Et ton billet me permet de me sentir moins seule, par rapport à la difficulté qu’il y a à tenir un blog quand on est exigeant avec soi-même, même si on fait ça que pour le plaisir et que c’est la n-ième composante d’une vie (trop) bien remplie. Je continue à te lire, mais je n’ai plus le temps d’écrire pour mon blog ces temps-ci ! Alors continue à faire des recettes aussi « olala » et à conserver l’envie et la niaque de ton écriture… Bravo, et merci !!!

    J'aime

    1. PanPan dit :

      💓💓 Pas d’agressivité heureusement, mais parfois de l’incompréhension. Merci pour ton retour :-)

      J'aime

  2. Sophie Caroline dit :

    Mais .. mais mais quoi ? On t’embayte ? Donne les noms que je les tape ! 10 ans que je zone sur les blogs culinaires et jamais never j’avais autant kiffé comme sur le tien. Suis unanime et très mesurée : you’re THE ONE ! Tout ce qui vient d’ici est parfait. Une recette owi owi c’est du plaisir à 10000000000000000000 % garanti.
    1) Plaisir de la lecture (je ris mais je ris …),
    2) plaisir des courses (c’est simple parfois j’ai envie d’instagrammer mon caddie tellement il est beau avec tout ces petits oignons verts )
    3) plaisir de la réalisation (TOUT se déroule TOUJOURS sans accroc),
    4) plaisir de la dégustation (c’est beau, c’est bon, c’est gai,)
    5) plaisir du partage (la recette des wilds cookies est désormais très connue à Montpellier et ses environs )
    S’il te plait : Passe outre tout commentaire qui ne contient pas le mot merci : on ne cause pas aux mal polis ! Belle Journée à toi

    J'aime

    1. PanPan dit :

      C’est surtout de l’incompréhension pcq je partage à vif des photos sur les RS sans que ça corresponde souvent à un billet écrit ou à écrire. Heureusement l’insistance est souvent bon enfant :-)

      J'aime

  3. Mère Geek dit :

    Je file sur marmiton de suite, voilà tout !

    J'aime

  4. pour.ma.pomme dit :

    well well, te met donc pas le chausson en PLS, je suis personnellement très heureuse d’avoir ce que tu nous partages. Josy, Michel et Carla prenez un Xanax si vous êtes pressé.e.s, et un perrier citron. Ça va aller, respirez, on vous aime.

    J'aime

  5. Raphaëlle dit :

    Je préfère aussi la qualité à la quantité. En + je trouve que l’attente (bien qu’effectivement elle ne soit pas extra-longue) entre chaque post est agréable, c’est comme se languir des tomates en décembre, mieux vaut être patiente et manger un trésor du jardin en juillet que de manger de la lavasse en plein hiver.
    J’ai été abonnée à des blogs où les publications étaient quotidiennes, c’est lassant, rien de nouveau (style crakers aux graines de lin…crakers à la moutarde…crakers aux épices douces…etc, on peut broder longtemps pour meubler !)
    Bon en même temps je vais pas sur les réseaux sociaux, donc je salive pas, c’est peut-être + facile pour moi.
    Donc bref j’adore ton style (votre style ? Ca me fait toujours bizarre de tutoyer quelqu’un que je ne connais pas), continue dans cet esprit. J’adore les listes d’ingrédients du style : 2 gousses d’ail (j’ai légèrement doublé la dose), ou par quoi remplacer l’ail dans la recette ? Non, faut pas plaisanter avec ça #teamdesadoreusesdail

    J'aime

    1. PanPan dit :

      Oui, c’est le teasing des RS qui est plus difficile à gérer :-) En même temps, j’écris très souvent

      J'aime

    2. PanPan dit :

      (suite) aussi mais y a pas cette immediateté à laquelle on est mnt habituées. J’espère qu’en parler ici dissipera les incompréhensions :-)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s