Le Pain sans pétrissage ou le bonheur si je veux

2016-12-16-16-46-36

Le plus compliqué dans la boulange (à part tous les trucs cosmiques qui peuvent foirer évidemment), c’est l’organisation.

Faut du temps, de la disponibilité, de la concentration. Du temps libre et des neurones qui frétillent.

Si toi aussi, il te reste un seul neurone et encore il clignote, et si ton idée du temps libre c’est te planquer aux WC pour tweeter enfin peinard, cette recette est pour toi.

img_20170221_185407

Je t’explique le deal : tu fais ta pâte en touillant avec une cuillère, tu la laisses lever puis tu l’oublies au frigo (de 24h à 8j, faut que ça fermente). Quand tu te dis ah oui mais c’est bien sûr c’est quoi ce gros bol : tu jettes tout dans une cocotte #PAF. Tu laisses revenir à température ambiante puis tu cuis.

Temps nécessaire :
5 min pour touiller
2h pour laisser lever
Tu cuis quand tu veux après 24h de frigo (+ tu attends, + les arômes seront riches)
30 minutes pour revenir à température
1h de cuisson

2016-12-12-10-15-51

Temps de travail = 5 minutes
#OwiOwi

Mais ça doit être dégueulasse, son bidule fastoche, là, te dis-tu en secouant la tête avec perplexitude. Alors, révélation : le pain est souvent bien meilleur qu’avec la méthode classique, qui demande pas mal de boulot et d’experience.
Goûteux, léger, aéré, croustillant #vivelafermentationlente.

2016-11-17-17-44-05

Vraiment, j’adore cette méthode !
Maintenant pour avoir une miche de rêve, il faut :

1. Une cocotte (en verre ou en fonte)

Voui, la pâte est tellement collante qu’elle est pas évidente à façonner. D’où l’astuce, tu fourgues tout dans la cocotte, sans façonnage.
2e effet kiss cool : la cocotte fonctionne comme un mini four bien chaud et humide.
Résultat : un pâte qui lève bien à la cuisson, sans s’étaler ET une croûte croustillante.

2. De la levure fraîche

Laisse tomber la levure en sachet, on sent bcp trop le goût. Franchement, faut pas.

3. C’est tout #etouais

2016-11-17-19-26-44

En plus, tu peux choisir la farine, faire des mélanges, ajouter des graines ou des garnitures avant cuisson.
Commence par une farine « facile » (du blé, t65 ou t55) et quand tu es content de ton truc, expérimente d’autres mélanges plus complets (t80, t100) ou d’autres céréales (épeautre, seigle).

Inspire-toi de recettes classiques pour les mélanges et n’oublie pas que les farines sans gluten ou faibles en gluten doivent être utilisées en faible proportion, sinon ton pain sera trop dense (car il lèvera moins).

Évidemment une farine de qualité te donnera de meilleurs résultats, y a pas photo. Surtout pas de farine cracra et chères genre farine fluide. Une t55 toute bête, c’est la moins chère ou une t65 bio (je t’envoie lire le formidable billet farines si tu veux en savoir plus), c’est tout bon.

Moi, je prépare 1 kg de farine, je stocke et je cuis 2 pains avec en 1 semaine (ou 12 petits pains/baguettes que je congèle, mais ça sera un autre billet).

2016-12-07-21-07-46

 

Envoie tes questions, je vais faire un question/réponse en fin de billet, parce que je suis sûre que j’oublie plein de trucs (neurone clignotant, toussa) et que tout ne sera pas clair tout de suite.

Alors, on zyva ??

Matos :

1. une cocotte AU MOINS 3X plus grande que ton pâton (sinon ça poussera mal, adieu pâte aérée et puis ça va coller dans ton couvercle et tu pourras sortir ton pain au tire-chaussure #adieu)

2. Une corne (facultatif mais c’est très utile avec une pâte collante)

3. Un coupe-pâte si tu cuis au fur et à mesure

 

Ingrédients (adapte à ta cocotte)

1 kg de farine t65 ou t55 ou un mélange
700g d’eau tiède (filtrée ou minérale, sauf si t’aimes le javel)
10g de levure de boulanger fraîche
20g de sel

 

Hopitipou

Jour 1

1. Dans le bol que tu stockera au frigo, verse l’eau tiède (pas chaude !) et dilue la levure

2. Verse la farine puis le sel (attention, on ne met pas le sel et la levure directement en contact, ça neutralise la levure). Mélange à la cuillère en bois. Ajoute UN PEU d’eau si c’est nécessaire. Fais un rabat : avec ta corne (ou maryse), rassemble la pâte comme si tu repliais au centre les pans d’une lettre (tu soulèves vers le centre, comme un vêtement que tu plies). Tu obtiens une boule.

3. Couvre avec un torchon humide et mets à pousser dans un endroit chaud (four à 40, devant un radiateur,…). Normalement la pâte va buller et doubler au moins de volume en 2h (ou + de temps si il fait froid).

2016-12-02-19-16-24
#ahem

4. Ferme le bol hermétiquement (film alimentaire) et mets au frigo.

Jour + 24h minimum

1. Prepare ta cocotte : recouvre-la de papier cuisson fariné ou d’un mélange huile/farine (sans papier cuisson) pour éviter que ton pain ne colle (j’en mets partout du bout des doigts, ça fait une sorte de pâte).

2. Verse ta pâte (pleine d’énormes bubulles) dedans (inutile de dégazer, manipuler la pâte va le faire). Tu peux façonner ta pâte avant si tu le souhaites en farinant +++ tes mains et ton plan de travail mais pour des grosses pièces, ça sert pas à grand-chose : la pâte va s’étaler dans la cocotte de toute façon.

3. Farine généreusement le haut de ton pain et grigne-le (= le couper en surface) avec un couteau affûté ou une lame de rasoir (en croix, en fleur ou simplement par une ligne) : le pain montera mieux et ne déchirera pas n’importe où (ça crée une cheminée naturelle). Si ta pâte est trop molle, ça ne marchera pas, c’est pas grave.

2016-09-28-13-57-20

4. Met dans ton four à 40 ou devant une source de chaleur, avec le couvercle. Si tu as une cocotte transparente, tu vas voir la pâte commencer à lever. Laisse-la 30 minutes.

5. Appuie sur la pâte là où elle est farinée : si la trace de ton doigt reste enfoncée sans revenir en place, lance tout de suite la cuisson. Si la trace s’efface, la pâte n’est pas prête. Si elle s’enfonce et revient légèrement, c’est parfait.

6. Met ton four sur 240 (ou moins si ton four veut pas). C’est donc un départ à froid, avec le couvercle de la cocotte. Compte entre 45 et 60 minutes selon ton four et la taille du machin. Installe-toi devant la vitre, c’est mieux qu’un cinéma.

7. Quand le pain est gonflé et doré, sors la cocotte et enlève le pain (sans te brûler avec la vapeur chilteplait). Frappe la base : ça doit sonner creux sinon c’est pas cuit. Si ça sonne bof ou si tu veux un pain plus doré /croustillant, remet-le sur une grille ou plaque à pâtisserie recouvertes de papier cuisson à 210 pendant 5 à 15 minutes. Surveille attentivement.

8. Fais refroidir longuement sur une grille (plusieurs heures dans l’idéal) puis emballe-le dans un torchon propre. Ou coupe-le en tranches à congeler/mettre au grille-pain.

2016-12-12-10-16-36
See you soon, little spoon….!

Publicités

15 réflexions sur “Le Pain sans pétrissage ou le bonheur si je veux

    1. Ma cocotte pour 500g de farine fait 1.8l. C’est important qu’elle soit haute pour aider le pain à monter (plutôt que de s’étaler). Elle peut être + petite si son couvercle est en forme de cloche. Bonne boulange !

      J'aime

    1. Hello! N’importe quelle cocotte fait l’affaire, en fonte ou en pyrex. Ronde ou ovale selon ce que tu souhaites. Elle doit être suffisamment haute sinon tu auras une galette :-)

      Pour 300g de farine, j’utilise une cocotte de 1.8l. Pour 500g, celle de 2.5l avec un couvercle cloche qui aide bien le pain à gonfler. Pour 1kg, c’est la grosse cocotte ovale de 31cm (4.8l?). Tu dois voir que les 2/3 de l’espace au moins sont libres une fois le pâton dedans.

      Est-ce que ça répond à ta question ?

      J'aime

  1. Cette recette a été testée sur quasi tous les blogs bouffe que je connais, dont celui de Perruche, qui est une copine et qui est dans ma blogroll (coucou Perruche !). #OwiOwi est lieu détendu et bienveillant, donc oui caca prout adieu.

    J'aime

  2. Je trouve pour ma part le blog délicieux à lire, tant pour le ton que pour la qualité des recettes proposées et des explications. ^^

    Chacun lit ce qui lui convient, inutile de partir en insultant les autres, internet est grand.

    J'aime

  3. Le niveau de vos commentaires orduriers en dit long sur votre personne Maglio. L’auteure de ce blog doit se réjouir de ne plus vivre sous un régime petainiste avec des personnes aussi courageuse que vous qui insultez et dénoncez aussi facilement et tranquillement couverte par un anonymat tout relatif. On espère ne jamais plus croiser votre chemin de fange.

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou tout le monde!
    Comme finalement je me retrouve mêlée bien malgré moi à tout cela, je tenais juste à dire que cette recette a tourné et tourne encore sur pleiiiin de blogs, et que, comme je l’explique dans mon post c’est un boulanger du nom de Jim Haley qui en est l’auteur…
    Par le blog je partage surtout des tests de recettes que j’ai créées ou dénichées et que j’affectionne, je ne m’en attribue jamais l’absolue création !
    Pour finir j’apprécie le ton humoristique et léger de Owi, qui est une belle personne que j’aime beaucoup pour la qualité de nos échanges qui dépassent la sphère culinaire.
    Bisous bisous

    Aimé par 4 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s