Community

Faire soi-même son pain, ça ancre : c’est physique, charnel et ça nous relie à un artisanat vieux comme la terre (enfin presque). Il y a une certaine fierté à être capable de transformer un amas de farine, d’eau et de levure en une miche croustillante. Ça tient presque de la magie.

Et le plaisir est dans le chemin. Il y a toujours qqch à apprendre, à expérimenter. C’est comme jouer d’un instrument, mais vivant. On est jamais arrivé.

Et, pour celleux qui se lancent dans l’aventure, le Web est une mine d’information, entre les blogs, YouTube et Instagram.

Il y a une vraie communauté du pain, particulièrement du sourdough bread, le pain au levain, sur Instagram. Elle se caractérise par une entraide, bienveillante, disponible, qui permet à chacun de progresser, peu importe son niveau.

Bien loin de n’être que des vitrines de belles miches, beaucoup de comptes, comme ceux de Maurizio de The Perfect Loaf, Trevor Jay Wilson (qui a écrit Open Crumb Mastery) et de Dan Larn sont des entreprises de transmission. Grâce à leur photos, mais aussi aux vidéos, on observe, on reproduit, on expérimente.

Une grande partie de leurs posts sont en fait un tutoriel, une exploration d’un des aspects de la création d’un pain, et l’occasion pour les lecteurs en commentaire de chercher une guidance. Et de se guider les uns les autres. Il n’y a pas de maîtres, seulement des apprenants.

Pour chacune, il y a évidemment la joie de partager ses propres réalisations, de recevoir des encouragements. Mais aussi de pouvoir demander des conseils à celleux qui sont déjà passés par les mêmes ornières. Quand on débute, le simple fait de lire les échanges peut être extrêmement instructif.

#OwiOwi tente, à son niveau, d’y participer, en communiquant une énergie décomplexée, l’envie de se lancer. Ça passe notamment par donner les outils pour comprendre ce qu’on fait, sans juste reproduire des instructions.

C’est particulièrement vrai pour la boulange au levain. Où pullulent, soit des recettes tellement simplifiées que tu fonctionnes au radar, en général droit dans le mur, pcq rien n’est suffisamment explicité (d’où 1000 vertigineuses questions dans les commentaires)…soit des recettes écrites en jargon, qui te donnent l’impression d’être tombées droit dans le Dark Web.

Évidemment, certains se gaussent, « haha, apprendre à faire du pain sur internet, quelle blague ». Laissons-leur leur baguette molle, nous avons mieux à faire.

Car quand tu comprends ce que tu fais, tout devient possible. Reproduire, moduler, adapter, transformer, inventer. Et t’amuser.

Toute la vie devrait être comme ça, aussi accueillante des miches de chacune.

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marie dit :

    Très bel article…que de l’amour !!!
    J’ai énormément appris grâce à toutes les sources que tu cites.
    Le pain est synonyme de partage….
    Belle journée

    J'aime

  2. J’ai appris à faire du pain sur internet, avec Nicrunicuit.com (en lisant tous les articles hyper longs ainsi que les 1000 commentaires en dessous de chacun !… Et bien sûr en foirant de nombreuses fois avant de réussir). Ce que j’ai remarqué et qui est fou aussi, c’est combien le pain est souvent une thérapie pour les gens qui s’y mettent. Faudra que je raconte la mienne un jour !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s