Macarons Coco, version Golden Latte

Des fois, YouTube m’en veut.

« DES BISCUITS SANS FARINE SANS SUCRE SANS GRAISSE SANS BISCUITS » « GÂTEAU DÉLICIEUX AVEC SEULEMENT 3 INGRÉDIENTS »… Mais voulez-vous bien me foutre la paix ?!

Autant je comprends l’attrait de recettes qui demandent peu d’ingrédients et de travail, autant je crois, à un certain moment, qu’on a tellement dépecé une recette qu’il n’en reste plus rien. Juste une carcasse sans goût. Un plaisir fantôme qui n’apporte plus aucun plaisir.

Alors quand je tombe sur une recette qui ne comporte vraiment que 2 ingrédients de base et que je me dis « y a de l’idée ! », c’est rare et précieux. Encore plus quand il s’agit d’une préparation qui m’a toujours laissée un peu déçue, tant par les procédés classiques que par mes expérimentations. Comme toutes les choses vraiment simples, le macaron coco est parfois insaisissable.

Réussir le contraste entre l’extérieur croquant, caramélisé, et le dedans tout moelleux, tel est le graal. Et bien, avec DEUX Ingrédients, un bol, une cuillère et l’énergie d’une huître : ça fonctionne !

Le secret, le secret !! veux-tu savoir, fébrile : du lait concentré sucré. Et ui.

Et, comme quand je pense coco, je pense forcément curcuma, voici une version Golden Latte, épicée et romantique.

Tu peux bien entendu t’en tenir à des macarons vanillés. Ce qui ne t’empêchera pas de leur faire faire trempette dans un bol de chocolat. On est pas des bêtes.

Source : adapté de la recette Carnation

Matos : une plaque à pâtisserie

Timing : 10-12 minutes de cuisson

Ingrédients (pour 15 macarons)

  • 100g de noix de coco déshydratée, non sucrée
  • 100g de lait concentré sucré
  • 1/4 de cc d’extrait de vanille
  • 1 pincée de sel

Pour la version Golden Latte

  • 1/4 cc de curcuma
  • 3 tours de moulin de poivre noir

Pour la trempette chocolat

50g de chocolat noir corsé (à doubler si tu veux également les décorer au-dessus)

Notes :

1. Le résultat peut dépendre de la qualité de ta noix de coco.

2. Tu peux également ajouter le zeste d’un citron, à la place ou en complément du curcuma et poivre.

3. La recette peut être très facilement doublée ou plus, puisque elle utilise le même poids de coco et de lait concentré.

Girgggggouu

Préchauffe sur 150

1. Dans un bol, mélange bien tous tes ingrédients, pour obtenir une préparation homogène.

2. Sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson, dépose des petits tas de pâtes de la taille d’une noix (ils ne vont pas s’étaler, bon à savoir si tu en cuis beaucoup à la fois). Tu peux former des demi boules à la main ou simplement utiliser une cuillère à café pour les former. L’important est que les tas de pâtes aient un peu de hauteur pour que l’intérieur garde son moelleux à la cuisson.

3. Hop au four pour 10-12 minutes, jusqu’à ce que les macarons commencent à caraméliser et à légèrement brunir. Laisse-les refroidir sur la plaque 5 minutes avant de goûter.

4. Pour les chocolater, il faudra attendre qu’ils soient parfaitement froids. Je les mets même 5 minutes au congélateur. Fais fondre le chocolat sur feu très doux ou au micro-ondes (à mi-puissance, par tranche de 30 secondes, en mélangeant). Quand le chocolat est fondu aux 2/3, laisse les derniers morceaux fondre dans la chaleur résiduelle, en mélangeant. Le chocolat doit être épais et brillant, à peine tiède.

Trempe le derrière de chaque macaron dans le chocolat, puis pose-le la tête à l’envers sur une grille ou une assiette, le temps que le chocolat prenne. Si tu es pressée, mets-les au frigo. Tu peux ensuite les retourner (mets un papier cuisson sous la grille à pâtisserie) et les décorer de chocolat fondu. Je laisse simplement le chocolat couler du bout d’une cuillère, avec de grands mouvements, à la Jackson Pollock.

Ils se conservent très bien plusieurs jours dans une boîte hermétique et deviendront plus moelleux dès le lendemain.

See you soon, little spoon…!

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Lulue dit :

    J’ai testé. J’avoue, sans grande conviction parce que j’ai souvent fait des rochers coco (quand il me reste des blancs d’oeufs et que j’ai la flemme) et que c’est un peu bof-bof, terne et sans grand intérêt. Mais comme c’est une recette owi, je me suis laissée tenter. J’ai doublé les proportions et j’ai augmenté la température du four pour 5 min de plus parce qu’ils ne doraient pas. J’en ai rempli une énorme boite que j’ai amenée à une fête et… ils ont disparu en 5 min! Les adultes les ont engloutis plus vite que les enfants avec cette même question « Huuuum.. mais c’est quoi ce truc tellement addictif? » Ben, c’est Owi Owi!! 😉

    1. OwiOwi dit :

      Haha!! Génial !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *