A Very Merry #OwiOwi Christmas (Part 1 : le coeur)

Des idées de cadeaux de Noyel ? Y en a déjà une série sur #OwiOwi.

Pour toi, pour celleux que t’aimes. Et les autres que t’aiment pas. Pour moi, si t’insistes.

Mais si tu devais (t’)offrir quelque chose d’absolument #OwiOwi ? Un truc olé olé ? Un bouquin ? GOOD IDEA. Simplissime ? Nan. Cuisiner pour la semaine en 2h chrono ? Hell no. Un ingredient? Un truc à bouffer ? Du matos (là, ta tête explose)??

Et pourquoi pas tout ça à la fois (2e explosion)?!

Au hasard, hum, prenons un exemple.

Tu n’es pas sans savoir que #OwiOwi rime avec Ottolenghi. Yotam Ottolenghi. Et que la bonne nouvelle, c’est que ses livres sont tous traduits en français #badumtssss

Alors, imagine : offrir un de ses bouquins, par exemple le dernier, Simple, qui est très accessible, ou Sweet (que des desserts) avec, en bonus, un ingrédient ou un élément de matos clé pour profiter du livre.

Un ingrédient un peu mal connu, qui ne se trouve pas partout. Ou au contraire, quelque chose de courant et gourmand. Un p’tit quelque chose qui ne coûte pas forcément tripette mais qui donne chair au livre, tu vois ?

Un pot de sumac ou de zaatar. Une fiole de Chili flakes. Une bouteille de mélasse de grenade. Un paquet de halva ou un bocal de tahiné. Ou un très bon chocolat, une gousse de vanille charnue. De l’huile de sésame toasté. Ou carrément du harissa à la Rose. De l’origan frais en pot.

Côté matos, un moule parfait pour une recette de gâteau. Ou des caissettes à muffin. Une microplane pour zester ou râper du pecorino ou du gingembre. Un thermomètre de cuisson. Un tapis en silicone. Une plaque de cuisson perforée. Un bon presse-ail. Un joli plat à four. Un moule à tarte.

Lis le bouquin et laisse-toi inspirer par ce que tu connais de la personne. Quelle recette va directement lui parler, lui taper dans l’œil ? Ou demande-toi ce que tu as envie de lui faire découvrir. De quels outils elle aura besoin pour faire ça avec plaisir.

Ça peut aussi être quelque chose que tu as cuisiné/pâtissé à partir du bouquin que tu offres. Ou un truc à grignoter acheté tout fait qui t’y a fait penser.

Une sorte de porte, de clé, d’échelle, de tire-bouchon pour rentrer dans l’univers de ce livre. Un truc vraiment perso qui va accompagner la personne, la propulser, lui donner la curiosité, l’envie, l’urgence.

Un gage que ce livre ne finira pas poussiéreux dans une bibliothèque. Mais taché, graisseux, heureux, à portée de main.

J’ai parlé de Ottolenghi, mais ça marche avec n’importe quel bouquin de bouffe qui te parle.

Un lien de cœur entre toi et le/la destinataire…

PS :
1. Je ne suis pas sponsorisée par Ottolenghi, je suis juste in love with the guy

2. Ses autres livres sont très bien aussi

3. Je les préfère en anglais

4. I don’t need an intervention

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s