Poulet Pommes-Érable

Enfin une recette pour cuire un poulet entier, ça manquait par ici.

Et je te jure que ce poulet te fera oublier tous les autres. C’est le plus moelleux et goûteux que j’ai jamais réussi. Même sans pommes et sans érable.

Si.

D’abord, tu laisses ton poulet reposer à l’air libre au frigo 24 à 48h, salé et poivré généreusement, dedans et dehors. Ce traitement a un double objectif : assécher la peau et la rendre plus croustillante, mais surtout ici attendrir la viande.

C’est ce que les anglo-saxons appellent un dry brine (une macération à sec) et c’est magique.

Ensuite, le jour J, tu assaissonnes à nouveau, parce que ça fait toute la différence entre un bon poulet et un poulet mémorable. Et tu fais fondre un mélange de beurre, sirop d’érable et de romarin. Pendant ce temps, tu fourres le poulet avec du romarin, de l’ail et du citron.

Enfin, tu poses ton poulet dans ta sauteuse préchauffée, entouré d’une ribambelle de morceaux de pommes. Et tu l’enduis de beurre romarin/érable.

Il te restera à le baigner de temps en temps avec son jus jouissif, si tu me permets l’expression.

Résultat ? Des pommes imbibées de jus de poulet, de beurre et de sirop d’érable. Du poulet délicat, fondant. Une vraie gourmandise.

Un plat de fête, qui ne demande pas de boulot et qui épatera tout le monde. Mais aussi un plat de tous les jours, tendre, réconfortant.

Et une méthode, pour conquérir ton cœur.

Source : inspiré de Colu Henry pour l’imbibage du poulet

Matos : une sauteuse de 26 cm qui passe au four (j’ai utilisé ma Lodge en fonte brute) ou un plat à four en métal avec juste la place pour nicher le poulet et ce qui l’entoure (donc pas trop grand pour éviter que les jus brûlent). Si tu as, un pinceau en silicone.

Timing : environ 1h de cuisson, selon le poids/la température du poulet, ton four et le plat utilisé

Ingrédients

  • 1 poulet (1kg350 à 1kg500)
  • Sel marin
  • Poivre au moulin
  • 2 gros brins de romarin + 3 cc de feuilles finement hachées
  • 4 gousses d’ail pelées
  • Un demi citron non traité
  • 60g de beurre
  • 2 cs de sirop d’érable
  • 4 pommes pelées (ou pas si t’as la flemme et des pommes non traitées) et coupées en morceaux de 2 cm environ
  • Un chouilla de vinaigre de vin blanc, de xérès ou de malt pour relever (facultatif)

Suggestion d’accompagnement :

  • pommes de terre rôties à la #OwiOwi, cuites en bas du four en même temps que le poulet (il faut environ 50 minutes à 190)
  • Des airelles
  • Une salade

Ce plat bénéficie d’un accompagnement avec une touche d’amertume et/ou d’acidité

Notes :

1. Tu peux remplacer le romarin par du thym, si tu aimes ça.

2. Le citron permet de maintenir l’ail et le romarin à l’intérieur de la cavité, sans devoir ficeler le poulet. C’est un truc de Jamie Oliver que j’aime beaucoup. Surtout que le citron parfume le poulet et l’empêche de sécher. D’une pierre 3 coups.

3. Tu peux tout à fait utiliser la méthode indiquée, sans fourrer le poulet d’herbes et sans parfumer le beurre, si tu veux faire simple.

4. Un des secrets d’un poulet réussi ? Le sortir du frigo à l’avance pour ne pas l’enfourner froid. Et saler plus que ce que tu crois nécessaire.

5. Ici avec la vapeur dégagée par les pommes, la peau du poulet ne devient pas très croustillante. Si tu veux du croustillant, cuis le poulet seul.

6. Tu peux remplacer les pommes par des carottes et /ou des pommes de terre, patates douces ou courges.

7. On préchauffe la sauteuse pour permettre aux cuisses, qui seront en contact avec, de cuire plus rapidement (avec moins de risques du coup d’assécher les blancs). Vérifie que ton matériel est compatible avec un chauffage à vide. Si tu veux utiliser du pyrex, surtout ne chauffe jamais à vide (ça explose).

8. Si tu n’as pas la possibilité de laisser le poulet reposer au frigo, assèche bien la peau à l’essuie-tout avant de l’assaisonner.

Turluppppp

24 à 48h avant de cuire

Sale et poivre (au moulin) généreusement ton poulet, dans la cavité et à l’extérieur. Pose-le dans un plat et zou au frigo.

Le jour J

Sors le poulet du frigo et préchauffe sur 190 avec la sauteuse (ou le plat)

1. Assaissonne à nouveau le poulet, dedans et dehors. Fourre la cavité avec l’ail et les tiges de romarin. Termine par le demi citron, côté coupé vers l’intérieur. Laisse reposer minimum 30 minutes à température ambiante.

2. Fais fondre le beurre dans un caquelon sur feu moyen-doux. Ajoute le sirop d’érable et le romarin haché et laisse cuire quelques minutes le temps de bien sentir le romarin.

3. Pose le poulet au centre de la sauteuse brûlante, blancs vers le haut. Entoure-le de morceaux de pommes. À l’aide d’un pinceau ou d’une cuillère, enduis le poulet avec tout le mélange beurre érable et romarin. Vérifie que toute la surface du poulet est recouverte.

4. Hop au four pour environ 1h (timing très variable, teste et avise). Tous les 15-20 minutes, arrose le poulet avec ses jus. Et retourne les pommes dans le jus.

La cuisson est bonne quand le poulet est parfaitement doré, noirci par endroit, et que ses jus coulent clair (teste à la jonction cuisse/blanc). Normalement ça correspond à une température interne de 74 degrés, prise profondément dans la cuisse.

5. Laisse reposer 10 minutes sans y toucher (très important pour le moelleux, ça scelle les jus), puis sers avec les pommes, du jus et, évidemment, des pommes de terre rôties. Et quelques gouttes de vinaigre, pour équilibrer les saveurs.

See you soon, little spoon…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *