Cuisiner Féministe

Est-ce que c’est bouffer des mecs ?

(non, j’ai essayé, c’est indigeste)

Cuisiner n’est ni féministe ni anti féministe. Puisque le féminisme, c’est avoir la liberté de choisir.

Choisir de ne jamais mettre les pieds en cuisine, d’y passer des heures, d’y faire le minimum syndical, du tralala, du quotidien, du pas de chichis.

Choisir de tenter des expériences, de foutre du Picard au micro-ondes, de faire des plateaux apero, de mitonner dans sa cocotte.

C’est faire la chasse aux injonctions, aux assignations. Celle d’être la maîtresse de maison, la bonne ménagère, la couveuse, la pourvoyeuse, la fameuse nourricière, et tout autant l’injonction de devoir rejeter tout ce qui a trait à la cuisine sous peine d’y être enchaînée, oubliée, cloîtrée, invisibilisée.

C’est choisir d’y être à son compte, sans nier les contraintes qui nous y poussent, les regards qui jugent (celui des autres, le notre), les Moufletos affamés, les conjoints savamment incompétents (le 1er qui dit « pas tous ! » je lui fais bouffer des choux de Bruxelles).

Choisir d’y être parce qu’on a ses raisons. Choisir de ne pas y être, parce qu’on le vaut bien.

Ne rendre de compte à personne. Être là où ça fait sens. Faire comme on peut, faire mal, se faire bouffer, se faire plaisir, faire mécaniquement, viser haut, pleurer tout bas, viser bas, crier tout haut, se dépêtrer, rager, abandonner, y retourner.

Tout cramer.

15 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marion dit :

    Cela fait quelques mois désormais que je grignote une à une avec les yeux toutes ces recettes écrites avec une plume des plus délectables ! J’ai hâte de passer à l’étape d’après : celle de la réalisation des recettes.
    Je laisse un commentaire ici car ce texte a beaucoup d’écho avec mes propres questionnements et dans mon rapport à la cuisine. Merci pour ce contenu, devenu totalement addictif pour moi 😉

    1. OwiOwi dit :

      Merci à toi et bonne découverte en cuisine 🙂

  2. Louise dit :

    Merci pour ces mots choisis. Cuisiner, c’est aussi une recherche du plaisir et peu importe le référentiel ! C’est aller à son rythme, grandir tout doux, régresser, bouder & y revenir ou pas 🙃

    1. OwiOwi dit :

      Absolutely 🙂

  3. PatateDeCompet dit :

    Moi tout pareil que Marion ! Bien souvent, je ris mais je ris en vous lisant ! Je voudrais tout essayer, le sucré le salé, j’ai déjà pas mal de recettes à mon actif et pour tout dire, ce blog est devenu ma référence quand je suis en manque d’inspiration, ou quand je veux rendre les choses un peu plus fun. Merci quoi 🙂

    P.S : on peut tout à fait aller crier sa rage à la manif du 8 mars ET faire des orgies de Blondie/PimPamPoum/Poupinets (rayer la mention inutile).

    1. OwiOwi dit :

      Merci 💓

  4. Delphine dit :

    🙏🙏

  5. Pauline dit :

    Hello !
    Merci pour ce billet de blog et pour le blog tout court, je ne sais plus comment il a attéri sur mon fil twitter, mais depuis je le compulse avec passion et délectation, et il m’apporte un truc qui manque dans la cuisine au quotidien: le fun et le plaisir de cuisiner, pour cuisiner. Avec ton blog je reprend plaisir à essayer des trucs, et à prendre soin de moi avec les bons petits plats. Évidemment quand je cuisine mon conjoint en profite aussi, mais en faisant tes recettes j’ai surtout l’impression de cuisiner pour moi… et ça ça fait du bien !

    1. OwiOwi dit :

      Ça me fait super plaisir !! Merci pour ton retour 💓

  6. fanny dit :

    I. Love. You.

  7. Gatouh dit :

    Je peux dire « pas tous », parce que moi je veux bien que tu me fasses bouffer des choux de Bruxelles ? 🙂

    1. OwiOwi dit :

      Mais Nan, c’est dégueulasse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *