Les Sablés Sésame – Chocolat et la méthode Zen pour réussir ses Sablés

le

C’est l’heure des Bredele, camarades. Enfin presque !

Cette tradition de petits biski de l’avent entre le 1er décembre et Noël est l’occasion en or pour faire PLEIN de biskiki et les stocker dans une grande boîte en fer avant de les boustifailler (parce qu’il faut bien faire de la place pour les suivants, if you see what I mean #WinkWink)

Bien sûr, il y a toute une série de biscuits consacrés, alsaciens et imprononçables. Je compte bien t’en parler. Mais aujourd’hui je veux te causer d’un sablé incroyable !

Il est tellement fondant et craquouillant qu’on le croirait feuilleté, comme le dit Bernard. Rien que ça. Ajoute une overload de sésame. Et du chocolat, qui vient t’emballer tout ça comme dans du papier cadeau. Frétille.

ET (parce que je sais qu’à « sablé », tu as poussé un petit cri de de désespoir), un charme à travailler avec la bonne méthode. SO EASY. Sérieux, après tu veux plus jamais faire autrement.

Et figure-toi que je vais tout te raconter.

Si.

Ça a l’air long mais c’est parce que je détaille tout pour que ça se passe comme sur des roulettes, prends pas peur ! En vrai, c’est finger in the nose. Et si tu souhaites plus d’astuces pour réussir tes biscuits, agite ton pompom :-)

(Comme tu vois, ça marche aussi en biskiki de Halloween, pour faire de très grosses citrouilles ! Et des pattes de monstres poilus, au cas où tu te demandes pour les autres)

Previously on #OwiOwi sur le front des sablés : les tellement vanille, que j’aime d’amour

Source : adapté de la Cuisine de Bernard

Matos : du papier cuisson, des emporte-pièce éventuellement

Timing :

PAUSE : 30 minutes minimum au frigo (voir la Zen Méthode plus bas)
Cuisson : 15-20 minutes selon la taille

Ingrédients

  • 200g de beurre MOU
  • 150g de cassonade
  • 85g de sésame GRILLÉ
  • 20g de jaune d’œuf (un gros)
  • 2 pincées de fleur de sel
  • 300g de farine t55
  • 200g de chocolat (ça dépend de combien tu en mets)

La Zen Méthode

Alors, quand on veut bien faire les choses :

On prépare la pâte, on la met en boule aplatie au frigo, puis on la sort et on l’étale. Puis elle est trop froide et, 3 secondes plus tard, elle est trop chaude, elle colle de partout, sur ton rouleau, dans tes cheveux, dans ton slip, tu arroses ta cuisine de farine, y en a trop dans la pâte, les découpes sont moches parce la pâte se transforme en compote, tu sais plus bouger les biscuits, tu pleures, tu refais une boule avec les chutes, ça se rétracte, tu jures, tu fous tout à la poubelle.

Tu dis : PLUS JAMAIS.

La Zen Méthode, made by Dorie Greenspan (voir son merveilleux livre Dorie’s Cookies) :

« It was a cookie-making life-changer »

Dorie dit, oui c’est pas académique mais j’aime bien ma santé mentale (je résume).

Alors : tu prépares ta pâte, tu l’étales directement entre 2 feuilles de papier cuisson. Elle est à bonne température, souple, pas contrariante, s’étale facilement et ne colle pas grâce au papier cuisson. Hop sur une plaque de cuisson, toujours entre les 2 feuilles de cuisson.

Tu mets un peu au froid le temps que la pâte soit assez ferme pour être découpée facilement et proprement. Au frigo ou au congelo (sans décongeler après), le temps que tu veux.

Tu découpes ta pâte en biscuits.
Et si il te reste des chutes de pâte, tu recommences : tu étales entre 2 feuilles, tu refroidis, tu coupes. Pas de temps perdu à chipoter, pas de rétraction et de biscuits qui ressemblent à des vieilles chaussettes et moins bons parce que t’as dû rajouter plein de farine.

Étaler. Mettre au froid. Couper. Enfourner. Tu bois un thé de Noël. Ou un grog. En faisant la danse du slip.

Tu dis : #OWIOWI

Toumtoutoummm

1. Mets tout dans un bol sauf la farine

2. Mélange pour obtenir quelque chose de crémeux

3. Ajoute la farine en 1 fois. Mélange juste pour incorporer, donc le moins possible (sinon tu auras une brique). Dès que tu ne vois plus de trace de farine, forme une une boule.

4. Pose-la sur une feuille de papier cuisson et aplatis-la légèrement à la main. Pose une feuille de papier cuisson dessus et étale la pâte au rouleau sur une épaisseur de 1 cm (tu salis même pas ton rouleau, elle est pas belle la vie ?)

5. Place le papier cuisson sur une plaque à pâtisserie ou un plateau.
Hop 30 minutes au frigo ou au congelo (et même plus si ça t’arrange). Si tu la laisses reposer longtemps, rajoute du plastique alimentaire,histoire qu’elle ne prenne pas les odeurs du frigo.

6. Préchauffe à 180 (ou tu attends d’avoir découpé les biscuits pour pas chauffer la pièce si il fait déjà chaud : la découpe et le transfert seront plus simples si l’atmosphère est froide; suffira de mettre les biscuits au frigo pendant le préchauffage)

7. Enlève la feuille de plastique et/ou la feuille de cuisson du dessus et découpe la pâte au couteau, à la roulette ou avec des emporte-pièce.
Si tu découpes en losange simplement, l’avantage c’est que tu n’auras aucune chute.

Transfère les biscuits au fur et à mesure sur une plaque à pâtisserie recouverte d’une feuille de cuisson.
Cuis une plaque à la fois au centre du four. Garde le reste au frigo en attendant. Tu auras besoin de plusieurs fournées, attention à ne pas utiliser une plaque de cuisson chaude !

8. Zou 18 minutes au four ENVIRON. Ça dépend évidemment de la taille de tes biscuits. Ils doivent légèrement brunir sur les bords. Il faut toujours mieux surcuire les sablés que pas assez, si t’as un doute.

9. Laisse-les tiédir avant de les déplacer sur une grille. Stocke-les dans une boîte hermétique une fois complètement refroidis.

10. Fais fondre du chocolat

2 options:

1. La poche à douilles

Tu mets le chocolat dedans, hop au micro-ondes à 300w, par 30 sec. Quand c’est à moitié fondu, attend un peu puis malaxe pour faire fondre le reste. Coupe la pointe sur 2mm et fais des jolis dessins sur tes biscuits.

2. A la casserole ou au Bain-marie

Fais fondre très doucement le chocolat en petits morceaux. Quand c’est à moitié fondu, enlève du feu et mélange bien pour faire fondre le reste. Ensuite soit tu trempes les biscuits dedans, genre le bout ou la moitié de chaque biscuit #soyonsfous. Soit tu utilises une cuillère pour laisser couler le chocolat artistiquement sur tes biscuits.

Laisse figer à température ambiante, ça ira vite. Stocke dans une boîte hermétique.

Be Merry.

See you soon, little spoon…!

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. MamLutin dit :

    Oh yeah !
    Guve me encore plein plein plein d’astuces et de recettes de SablayBiskiki !
    Mais avant, 1 question : genre si tu coupes en losange tu peux pas laisser tel quel sur le plaque pour cuire ? Faut forcément qu’ils soient un peu espacés ?

    J'aime

    1. wondermoumou dit :

      😁😁 oui, c’est mieux de les espacer un chouilla pour qu’ils cuisent mieux et ne se collent pas les uns aux autres. Ça m’est arrivé de cuire sur la feuille où je les ai découpés (parce que : pfffffff) mais je les espace. Si ils ont trop ramolli, hop un peu au frigo avant de les déplacer (ce qui permet aussi d’avoir des formes plus nettes)

      J'aime

  2. HOULALA mais en voici une recette que j’aurais dû lire plus tôt !!! le coup d’étaler la pâte PUIS la mettre au frais, c’est juste magique. Et puis je n’avais jamais pensé à découper en losanges, du coup je na’i pas fait de sablés depuis 2 ou 3 ans… Et hop, j’en ai fait ce soir grâce à toi ! Je te marmitonne pas les commentaires en te disant que j’ai mis de la noisette à la place du sésame et tout, hein 😉

    J'aime

    1. wondermoumou dit :

      Aaaaaaaaaaaaah génial ça!! Mais oui, c’est tellement contraignant qu’on en fait plus, des sablés sinon

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s