Les Happy Happy Pancakes

Les Pancakes, c’est mon dada, comme dirait Guy (là j’ai déjà perdu tous celleux qui sont nés après 1990).

Les Pancakes, les vrais, les fluffy, tout légers, bien gonflés. Ceux qui te donnent envie de te lever le matin (si, c’est possible).

IMG_20170909_192705.jpg

Y a des centaines de recettes. J’en ai testées des formidables, vraiment extra (au sarrasin, aux flocons d’avoine, à la semoule de maïs,…). Je les adore. Mais c’est à celle-ci que je reviens toujours.

Pour sa simplicité. Parce que j’ai toujours les ingrédients sous la main. Parce que elle est absolument délicieuse. Parce que, surtout, elle me rappelle terriblement les States, plus que toutes les autres. Un peu comme une mélodie. Elle t’échappe. Tu la cherches partout. Et quand enfin tu la retrouves, tu sais que c’est ELLE. You’re home : you’ve found the happy happy pancake.

dav

Note : Prends pas peur, le billet est long parce que j’explique tout tout tout, mais c’est excessivement easy.

Previously on #OwiOwi :
Les Pancakes ventrus (vegan) et les Pancakes salés au fromage de chèvre (dans un autre genre)

Source : Martha Stewart

Matos : un fouet, une poêle en fonte si tu as

dav

Note

1. J’utilise une balance de précision pour les petites quantités. Les balances classiques sont incapables d’être aussi précises. L’alternative est d’utiliser les cuillères doseuses américaines (si tu as, vas checker la recette originale mais attention je mets beaucoup moins de sel).

2. Cette recette de base ne nécessite pas de buttermilk (lait fermenté). Tes pancakes seront moelleux et légers grâce à l’action de la levure chimique fortement dosée.

3. Les Pancakes sont très peu sucrés, c’est normal. C’est pour mieux les enrober de trucs luxurieux après

Ingrédients

  • 210g de farine t55
  • 15g de sucre
  • 1.30g de sel (1/2 cc, enfin ça dépend de ta cuillère)
  • 13g de levure chimique (donc + qu’un sachet qui fait souvent 11g)
  • 1 gros oeuf à température ambiante
  • 300g de lait à température ambiante
  • 40g de beurre fondu + pour la poêle

 

Goulouboudou

Si ça t’arrange, préchauffe le four sur 85 avant de commencer à cuire et dépose au fur et à mesure les pancakes sur une plaque recouverte de papier cuisson. Comme ça, zéro stress et t’as le temps de te faire un p’tit café
#CestkikileBaeDuBreakfast

1. Fais fondre le beurre et laisse-le refroidir

2. Dans un grand bol, verse les ingrédients solides : farine, levure, sucre et sel. Mélange bien (j’utilise une cuillère magique qui va en plus aérer et pseudo tamiser tout ça)

3. Dans un petit bol, bat l’œuf à la fourchette, puis ajoute le lait et mélange bien (toujours à la cuillère magique pour moi)

4. Fais un puits dans le grand bol et verse le mélange lait-oeuf et le beurre dans les ingrédients solides. Mélange au fouet en partant du centre et arrête-toi dès que tu ne vois plus de farine.

C’est une astuce primordiale pour avoir des pancakes légers : SURTOUT TU MÉLANGES LE MOINS POSSIBLE (comment ça, je crie??!). Y aura plein de grumeaux immondes, OSEF, vive les grumeaux !

La pâte est assez épaisse, c’est normal, SINON C’EST DES CRÊPES (tu rigoles mais y a toujours quelqu’un pour me dire help c’est épais, c’est nul ta recette remboursay #grossefatigue)

5. Commence à faire chauffer ta poêle très doucement si tu as une poêle en fonte. Augmente progressivement jusqu’à medium – fort (6.5 sur 9 avec mon induction). Ça permet que la poêle soit parfaitement chaude au bon moment. Pendant ce temps, laisse reposer la pâte pendant les 10 minutes de préchauffage. Elle va faire plein de bulles. Si tu as une poêle anti-adhérente, chauffe sur feu medium-fort après les 10 minutes de repos

Note : si ta poêle est trop chaude, les pancakes vont brunir trop vite sans cuire à l’intérieur. Si elle l’est pas assez, ils seront pâles et tristounets. Donc, teste.

6. Met un rikiki morceau de beurre dans la poêle et enduis bien partout. Selon la taille de ta poêle, verse un ou des petits tas de pâtes bien espacés (ils vont un peu s’étaler et, surtout, tu vas devoir les retourner donc serre pas).

Perso j’utilise une petite louche (qui correspond à 1/4 de cup). Plus ils sont grands, plus ça demande de l’agilité pour les retourner.

7. Après 2-3 minutes, si ta poêle est assez chaude, des bulles seront apparues sur les bords du pancake puis au milieu. Les bords commenceront légèrement à s’assécher. C’est le signal pour retourner, même si le dessus est toujours complètement liquide.

dav

Avec une spatule plate et fine, tu passes par en-dessous, tu vérifies que ça a pris un peu de couleur et hop tu retournes la bête. Si possible, pas en-dehors de la poêle ni sur les autres pancakes #EtUi.

Si la pâte en-dessous, lors de la culbute, essaie de se faire la malle, pas de panique, ramène-la doucement vers le centre avec ta spatule. D’un coup, ton pancake va gonfler (ils deviennent assez hauts).

8. Laisse cuire encore le temps que la 2e face soit bien dorée et sers immédiatement (ou stocke au four, le temps de tout cuire).

9. Sers avec du beurre et trop de sirop d’érable, comme il se doit .

 

See you soon, little spoon…!

2 commentaires Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s