Saag Fêta

La mère de Priya Krishna, dont s’inspire le livre Indian-ish, a eu un jour une idée géniale : remplacer le Paneer du Saag Paneer par de la fêta.

Le Paneer, c’est ce fromage fondant indien qui a la propriété de ne pas fondre, idéal pour les mijotages.

Mais non seulement on a pas toujours du Paneer sous la main, mais bonus émerveillant, la fêta est délicieuse dans cette sauce épicée aux épinards.

Alors que cette recette est donc honteusement inauthentique et le revendique, née dans cette famille émigrée au Texas qui a fait également voyager sa cuisine, cela ne l’empêche pas d’être presque plus fabuleuse que l’originale. La sauce est enchanteresse, entremêlée de saveurs qui lui donnent profondeur et drama. Grâce notamment à un Chhonk, une huile infuser d’épices que tu rajoutes à la fin.

Et la fêta, doucement cuite dedans, tout en restant entière, fond en bouche comme neige au printemps.

Servi sur du riz, c’est un plat complet qui s’emporte partout et se réchauffe avec bonheur.

Pour qui le découvre, c’est un instant suspendu. Un froufrou, un régal, une panthère…

Previously on #OwiOwi, si tu as du Paneer, la Gold Star t’attend.

Source : adapté de Indian-ish de Priya Krishna

Matos : une grande casserole et un mixeur sur pied (ou un blender)

Timing : 20-25 minutes de cuisson

Ingrédients (pour 2 portions)

  • 60 ml (1/4 cup) de ghee ou d’huile d’olive
  • 2 cs de graines de coriandre (2 Tbsp)
  • 2 gousses de Cardamome verte ou une petite cc de Cardamome fraîchement moulue ou passée au pilon
  • 1 petit oignon en dés de 1 cm
  • 1 cs de gingembre frais grossièrement émincé
  • 3 gousses d’ail émincées
  • 300g de jeunes pousses d’épinards
  • Le jus d’un demi citron vert
  • 1 piment Thai vert ou un autre petit piment vert
  • 1 1/2 cc de sel marin (1 tsp)
  • 160g de fêta, coupée en dés de 1 cm

Pour le Chhonk/tadka/tarka

  • 2 cs de ghee ou d’huile d’olive
  • 1 bonne cc de graines de cumin (1 tsp)
  • 1 cuillère à moka d’asafetida (1/4 tsp) (facultatif mais vraiment mets-en)
  • 1 cuillère à moka de piment en poudre, kashmiri pour moi (à doser selon ton goût) (1/4 tsp)

Pour servir : du riz beurré, avec des clous de girofle et des grains de poivre

Notes :

1. Le ghee est du beurre clarifié, la matière grasse la plus utilisée en cuisine indienne. Sa particularité ? Son goût noisette qui transfigure tout ce que tu cuis dedans. L’eau de la crème ou du beurre s’est évaporée et seuls restent les solides qui ont doré tel un beurre noisette. Le ghee ne contient plus caséine ni lactose et est très digeste.

Si tu en trouves (ou si tu en fais !), la recette aura une autre dimension. On peut facilement en acheter en épicerie indienne et dans certains supermarchés. Ça se conserve à température ambiante très longtemps.

2. L’ asafetida est une résine séchée, très forte et odorante, qu’on utilise en petites quantités. On l’ajoute souvent au Chhonk (voir + bas), car cela atténue sa force. Elle aide à digérer mais surtout elle confère aux plats un parfum inimitable. Elle se trouve en épicerie indienne ou sur internet.

3. Un Chhonk, aussi appelé Tadka ou Tarka est une méthode géniale et express pour booster le goût de n’importe quel plat : tu toastes des épices en graines dans du ghee puis tu rajoutes des épices moulues pour obtenir une « huile » parfumée qui va révolutionner ton plat de manière spectaculaire.

Il suffit ensuite de la verser dans ta préparation et, en une seconde, la voilà dotée d’un nouveau niveau de saveur, clair, profond et intense. Ça se prépare en fin de cuisson, c’est la touche finale, la fameuse cerise sur le gâteau.

Si tu as déjà essayé la Soupe de lentilles corail, Dal Style, tu vois très bien de quoi je parle.

Houilllllllela

Lance la cuisson du riz

1. Fais chauffer ta casserole sur feu moyen et ajoute le ghee/l’huile. Quand le ghee est fondu ou que l’huile frétille, ajoute la coriandre et la cardamome et cuis en remuant, 2 minutes (ça va commencer à brunir). Ajoute l’oignon et cuis 5-6 minutes jusqu’à ce qu’il devienne transparent (il ne doit pas brunir). Ajoute l’ail et le gingembre et cuis encore 1 minute.

2. Ajoute progressivement les épinards et mélange, jusqu’à ce qu’ils soient retombés (moi j’ai mis en 2 fois et mis le couvercle pour accélèrer mais je pense que c’est plus malin de verser petit à petit). Ça prend 5 minutes.

3. Retire la casserole du feu. Ajoute le jus de citron vert, le piment et le sel et mélange. Avec ton mixeur à pied, mixe la préparation pour obtenir une pâte épaisse, non lisse (ou utilise ton blender mais laisse d’abord un peu refroidir).

4. Remets la casserole sur feu doux. Ajoute 120g d’eau, mélange. Délicatement, insère les dés de fêta (il ne faut pas les casser ou les écraser). Laisse encore cuire 5-7 minutes, le temps que la fêta s’imbibe de sauce et devienne tendre.

5. PENDANT CE TEMPS, dans une mini poêle ou caquelon sur feu moyen-fort, fais fondre les 2 cuillères à soupe de ghee/d’huile d’olive 1 minute. Ajoute les graines de cumin. Dès qu’elles commencent à brunir et crépiter, retire la poêle du feu (1 minute). Ajoute immédiatement l’asafetida et la poudre de piment et mélange.

6. Quand la sauce est prête, verse immédiatement le ghee/l’huile brûlante et parfumé.e dedans. Sers sur le riz.

Ça se réchauffe très bien (mais ça perd son vert flashy).

See you soon, little spoon…!

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *