Soda Bread, Noix & Raisins

T’as 5 minutes ? T’as du pain!!

C’est le slogan du soda bread. Le pain le plus facile et rapide del Mundo.

De la farine, du lait fermenté (ou équivalent, tu vas voir), du bicarbonate, on agglomère la bête (sans pétrir !), 30 minutes au four et hop, emballé c’est pesé. Pas besoin de levure boulangère, de pousse ou de temps de repos, on embarque direct mon Paulo.

Ce pain traditionnel irlandais a fait le tour du monde. Il ne ressemble pas aux autres pains, c’est pour ça qu’on l’aime. Là-bas, il existe même une version qui se cuit à la poêle. Au-delà du côté pratique, cette miche à mi-chemin du gâteau, à la fois rustique et délicate, se prête à toutes tes envies.

Et là j’avais envie de croquant, de toasté et de sucré : faisons entrer noix et raisins pour mieux les faire bronzer. Parfait pour du sucré salé ! Brounch, goûter ou en accompagnement d’un repas, ça va avec tout, j’ai testé.

J’ai déjà publié des recettes de soda bread, classique ou olé olé (à la Guinness !). Cette nouvelle recette se démarque de 2 façons : d’une part, j’utilise un mélange yaourt et lait pour remplacer le lait fermenté; de l’autre, j’ai utilisé de la levure chimique à la place du bicarbonate.

Pour la levure, j’ai suivi l’exemple de Gill Meller. Ça aurait quelqu’un d’autre, j’aurais dit C’mon man??! Mais l’expérience m’a montré que Gill, il raconte pas des chipolatas.

Bonus glamour pour te donner (encore plus) envie de te lancer :

Source : adapté de Gill Meller

Matos : une plaque de cuisson

Ingrédients :

  • 100g de yaourt nature entier
  • 90g de lait entier
  • 10g de jus de citron

(ou 200 ml de lait fermenté/ribot)

  • 250g de farine t65 (voir note)
  • 1 cc de sel marin
  • 2 cc de levure chimique

Ajouts :

60g de noix très grossièrement coupées
90g de raisins secs

Finition :

2 cs de flocons d’avoine (pas instantanés, car ils sont précuits).

Notes :

1. Si tu as du lait fermenté (ribot), utilise-le. Sinon, la mixture yaourt/lait/citron est parfaite en remplacement, plus que de simplement mélanger lait et jus de citron : la texture est plus épaisse, plus proche de celle du buttermilk. Peu importe ce que tu choisis, l’acidité du liquide va activer la levure.

2. Tu peux remplacer la moitié de la farine blanche par de la farine complète t110.

3. Tu peux remplacer les noix par des noisettes et les raisins par des cranberries.

4. Pour mieux voir en détail comment mélanger la pâte, j’aime toujours autant cette vidéo de Darina Allen :

L’important est de ne surtout pas pétrir mais d’incorporer rapidement le liquide dans la farine jusqu’à ce qu’elle soit hydratée et puisse former une miche. Une pâte trop travaillée devient dure à la cuisson. Light touch donc.

5. Comme le soda bread se conserve mal, je trouve la quantité ici parfaite.

Croummmmf

Préchauffe sur 200

1. Dans un petit bol ou une cruche, mélange les ingrédients liquides.

2. Dans un grand bol, mélange bien les ingrédients solides à l’aide d’un fouet ou d’une cuillère magique. Termine par les noix et raisins et répartis-les bien.

3. Creuse un puits au milieu de la farine et verse le liquide. Avec une main humide, ouverte comme une serre, en partant du centre, tourne pour rassembler la pâte en faisant des cercles concentriques pour finalement arriver au bord du bol. Si tout va bien, quand tu arrives au bord, ta pâte est presque formée. Rajoute UN PEU de buttermilk progressivement si la pâte est trop sèche et ne s’agglomére pas. S’il reste un peu de poudre au fond du bol, pas grave, n’insiste pas.

Avertissement : c’est atrocement collant, c’est normal, on s’y fait. Récupère un max de pâte sur tes doigts et les raisins qui se barrent, les salauds.

Transfère la pâte sur ton plan de travail (avec les poudres restantes éventuelles). S’il n’y a pas de poudres, farine très légèrement le plan de travail. Termine d’agglomérer le tout en incorporant ces poudres délicatement, tout en donnant une forme à la pâte : un cercle d’environ 20 cm. Appuie légèrement sur le dessus afin que la hauteur soit d’environ 5-6 cm. Transfère la miche sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson. Saupoudre avec les flocons d’avoine. A l’aide d’un bon couteau, trace une grande croix dans la pâte : elle aidera le pain à lever. Pique chaque quart avec ton couteau, to let the fairies out.

4. Hop au four pour 30-35 minutes jusqu’à ce que le pain soit gonflé et doré et que le dessous sonne creux. Laisse légèrement tiédir et taille-toi une bonne tranche, mate!

Attention, le soda bread conserve mal. Il est meilleur à la sortie du four et le jour même. Ou toasté le lendemain.

See you soon, little spoon…!

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Leratdesfils dit :

    Je tenterais bien.
    Merci 🙂

    1. OwiOwi dit :

      Avec plaisir !

  2. Komas dit :

    Bonjour et merci pour ce partage ! la température du four est la même que pour l’autre recette de soda bread ?

    1. OwiOwi dit :

      C’est à 200 degrés, j’avais oublié de le noter, c’est déjà corrigé !

  3. Axelle dit :

    Testé ce soir, j’en ai plein la bouche (hum), c’est trop trop bon !
    Merci encore pour le boulot d’explication, ça permet de tout réussir du premier coup et d’être super fière 🙂

    1. OwiOwi dit :

      Ah super ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *