Wild Cookies (oh yeah)

Edit (janvier 2020), photos et recette : cette recette originale reçoit enfin de nouvelles photos et surtout une mise à jour.

La méthode a été revue pour plus de confort et toujours plus de love : j’ajoute maintenant un jaune d’œuf pour aider la pâte à se lier. Les cookies n’en sont que plus fudgy et c’est pas moi qui m’en plains.

Alors là, ça plaisante pas.

IMG_20171024_142741_898.jpg

C’est bon, c’est gras, c’est pour toi (je suis trop forte en slogan, avoue). En plus, c’est rapide et facile (et t’as juste besoin d’un bol #runninggag).

Ils sont chewy, moelleux au centre, légèrement croustillants tout autour…

Grâce à mon étude compulsive de recettes, j’ai trouvé mon graal ! Je vous ferai découvrir d’autres recettes à se taper le cucul par terre pour que vous puissiez comparer et trouver la vôtre… D’ailleurs je vous livre déjà les secrets pour faire de vos cookies une véritable oeuvre d’art, quelque soit la recette, bande de p’tits veinards !

Pourquoi sauvages, ces cookies ?

Tu les vois, galopant les cheveux au vent ? Bah voilà. Puis aussi parce que je les fais un peu à la n’importe quoi, SAUVAGEMENT (cuisiner avec 2 bébés qui récriminent a curieusement cet effet-là). J’ai en effet inventé une méthode qui n’implique ni crémage de beurre ni beurre fondu : je coupe le beurre froid en tous petits morceaux, comme si je réalisais des scones. Résultat ? Une texture révolutionnaire, fondante, affriolante. Et c’est tout facile à faire à la main !

Wild Thing, you make my heart sing…

Source : un original by #OwiOwi

Matos : une cuillère à glace (facultatif)

Timing : 8-9 minutes de cuisson

Ingrédients (pour une quinzaine ) :

  • 220g de farine t55
  • 1 cc de levure chimique (1 tsp)
  • 1 bonne pincée de fleur de sel
  • 150g de cassonade (= vergeoise brune)
  • 120g de beurre FROID coupé en petits dés
  • Un oeuf à température ambiante + 1 jaune
  • 1 cc d’extrait de vanille
  • 1 cc d’un très bon café soluble
  • 100g de gros morceaux de chocolat noir 70% (pas de pépites qui ne fondent pas) + quelques morceaux pour décorer
  • 50g de noix de pécan + quelques pécans entières pour décorer

Notes :

1. Le café ici ne se goûte pas en tant que tel mais parfume la pâte et dope l’effet du chocolat.

2. Pour obtenir le même cookie, il faut utiliser le même sucre : au-delà du goût, la cassonade détermine comment la pâte va se comporter à la cuisson.

3. Les pécans peuvent être remplacées par d’autres noix (si tu y tiens). Mais toutes les noix doivent être toastées (voir plus bas).

Niatchouuu

Préchauffe sur 180

Toaster les noix (peut se faire à l’avance)

Il ne faut pas toaster les noix entières qui serviront à décorer.

Place les noix sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson, en une seule couche, et hop 10 minutes au four. Laisse refroidir puis hache-les très grossièrement.

Les Cookies

1. Dans un bol, mélange farine, levure, café et sel à l’aide d’un fouet ou d’une cuillère magique. Réserve.

2. Dans un grand bol, verse la cassonade, ajoute les dés de beurre et recouvre-les de sucre. Avec 1 couteau à tartiner dans chaque main, coupe les morceaux de beurre jusqu’à ce qu’ils aient la taille de petits pois. Tu fais ça vite vite : plus le beurre reste froid mieux c’est.

3. Ajoute l’oeuf, le jaune et la vanille et mélange à la cuillère en bois. Incorpore rapidement la farine, vite fait bien fait : on évite absolument de trop travailler la pâte (pour éviter d’obtenir des machins cartonnés infects). Termine par répartir le chocolat et les pécans dans la pâte (je le fais quand la farine est à moitié incorporée).

Pour terminer d’amalgamer la pâte, qui ressemble encore à un tas de miettes, rassemble-la en une boule (sans pétrir !) : la chaleur de tes mains va finir d’assouplir le beurre sans le faire fondre et les dernières traces de farine vont disparaître. Il te suffit d’aider la pâte à intégrer les poudres qui restent au fond du bol ou collées sur les parois.

Attention, si tu ne cuis pas tout de suite, mets la pâte au frigo : beurre fondu/mou = cookie qui s’étale. Tu peux conserver la pâte 48h au frigo avant cuisson : elle va bonifier, les arômes se développer et la pâte bien froide va mieux garder sa structure en cuisant. Laisse 30 minutes à température ambiante, sinon la pâte sera trop dure pour être façonnée.

4. Reste à choper ta cuillère à glace pour faire des tas (on aplatit pas, vade rétro !!). Fais-les pas trop petits et t’en auras 15. Tu les mets sur du papier sulfurisé posé sur une plaque à pâtisserie. Décore avec quelques morceaux de chocolat et une pécan entière, en appuyant légèrement sur la pâte. Hop au four pour 8-9 minutes.

5. Sors ta plaque et surtout ne touche à rien : les cookies n’ont pas l’air cuits du tout, c’est normal. Ils vont finir de cuire sur la plaque. Là ils sont hyper fragiles.

Tu pourras les transférer sur une grille quand ils auront refroidi. Comme tous les cookies, ils sont meilleurs à la sortie du jour et jusqu’au lendemain, conservés dans une boîte hermétique.

Astuce conservation

Quand tu formes tes boules de pâte avec ta cuillère à glace, tu peux les congeler (sur une plaque chemisée ou un tapis silicone, puis hop dans un sac de congélation). Comme ça tu te fais un p’tit goûter quand tu veux en 2 coups de cuillère à pot et tes Moufletos te vénéreront… Il te suffira d’ajouter 1-2 minutes de cuisson.

See you soon, little spoon…!

25 commentaires Ajouter un commentaire

  1. raps0die dit :

    Oui bonjour, c’est le club des noobs amateurs de sucre. Notre équipe ici présente est hyper motivée pour tester les chocomiammiamcookies mais aurait besoin d’éclaircissements sur quelques points.

    Le coup du sablage de beurre : du coup quand on ajoute les autres ingrédients, on mélange rapidos les petits cubes de beurre mais est-ce qu’ils doivent avoir disparu avant la cuisson ou est-ce qu’ils restent encore bien visibles ?

    Les gros bouts de chocolat : d’habitude je hache du chocolat pâtissier au couteau, ça marche si je fais des gros morceaux ? Parce que la recette, elle dit de pas hacher, alors j’ai peur de la vexer.

    Merci merci !

    1. wondermoumou dit :

      Chalut les noobs et Welcome !
      Alors, quand tu coupes ton beurre avec tes 2 couteaux, tu arrêtes qd tes morceaux ont la taille de petits pois. Normalement, si tu fais vite et qu’il fait pas torride chez toi, ils seront toujours là avant la cuisson (c’est le but, c’est pour que ça fonde le + lentement possible). Pour le chocolat, des gros morceaux au couteau, c’est parfait ! Haché, tu perdrais le contraste pâte/chocolat alors que c’est le meilleur :-). Bien du plaisir, moussaillon !

      1. raps0die dit :

        Merci pour les réponses ! Je tenterai ça la semaine prochaine pour notre cookie night !

  2. Soiz22 dit :

    C’était super bon! J’ai été un peu déconcertée par la pâte qui n’était pas agglomérée, mais la cuisson a eu un effet magique….

    1. wondermoumou dit :

      Mais t’as tout testé ??! 😁😁
      Oui la pâte a une tête de MON DIEU C’EST QUOI CE TRUC 🙂 Comme les Cookies au roquefort d’ailleurs

  3. Vinedi dit :

    Hello M’dame Owi Owi …
    Pourrais tu me guider … ? cette bien jolie recette fut un foirage total par deux fois ici 🥵
    impossible de faire des boules car cela s’effrite trop du fait du manque d’agglomeration. et après cuisson ça tient plus du sablé qui s’effrite (toujours). c’est sec et farineux…
    cela t’ai t-il déjà arrivé ?
    Merci par avance pour ton aide ..

    1. PanPan dit :

      Ah zut alors ! Ils sont effectivement chiants à façonner mais dans tes mains, les boules doivent s’assouplir (le beurre se réchauffant un peu). Tu serres bien les boules de pâte dans tes mains jusqu’à ce que ça tienne ensemble. Et même si ça s’effrite avant cuisson, je n’ai pas de problème d’effrittement après cuisson, ni de texture sèche et farineuse. Est-ce que tu utilises bien de la t55 (9g de protéines/100g),vérifie la composition ? Est-ce que ton œuf pèse bien au moins 55g (œuf moyen)? Tu utilises un beurre particulier ? Bcp ont déjà testé la recette et je n’ai pas eu de retour avec ces soucis (sauf la difficulté de façonnage indiquée déjà dans le billet). Hypothèse numéro 1: ta farine n’est pas de la t55 et boit trop l’humidité du cookie. Hypothèse numéro 2 : le beurre n’est pas suffisamment travaillé dans la pâte. Est-ce que qqch te parle ?

      1. vinedi dit :

        oui je pense que je n’ai pas assez façonné la pâte… je vérifier la composée la farine mais c’est bien de la T55. merci beaucoup pour le retour ! bonne soirée à toi 🙂

        1. PanPan dit :

          Avec plaisir ! Je n’aime pas qd ça marche pas… Fais gaffe, parce ça n’est pas une appellation contrôlée et certaines marques indiquent t55 pour de la t45 et vice versa or elles ont des propriétés opposées. Le plus sûr est de vérifier la composition. Le fait d’utiliser de la cassonade aide aussi je pense. Je vais essayer d’en refaire et mettre le billet à jour !

  4. PurpleNessa dit :

    Comment ? Je n’avais pas encore commenté cette recette de mes cookies préférés de tout l’Univers ?
    C’est bien simple, je connais la recette presque par cœur tellement je l’ai pratiquée.
    Et j’ai des compliments. A. Chaque. Fois.
    Une tuerie, c’est typiquement une recette qui va dans mon cahier de recettes que je vais garder à vie et transmettre (sans déconner).
    BRAVO.

  5. Blou dit :

    Salut ! Je me souviens plus depuis combien de temps j’avais pas fait une de tes recettes de cookies (oui faire dez gâteaux owiowi me paraissait moins fatiguant), mais là ça me manquait trop et le chocolat brut ne me suffisait plus. Bon j’ai utilisé un gros bloc de mendiants pour le chocolat et les noix, mais il fallait bien recycler ce qui était resté dans un coffre de voiture par 33 degrés… (je sortais de la maternité j’ai une excuse).
    En tous cas, c’est super dur d’y résister, heureusement j’en ai congelé quelques-uns 🙂 Merci pour toutes les recettes que tu mets ici, tu sauves mes envies de sucré!

  6. Mickey77 dit :

    Bonjour !
    Je compte faire la recette demain, j’aurais voulu avoir un éclaircissement s’il vous plaît 🙂
    La partie où c’est écrit que les dés de beurre doivent être recouverts de sucre, c’est la vergoise dont il est question ou il faut du sucre en plus ? Et si c’est du sucre supplémentaire, quel est le dosage please ?
    Merci pour tout et excellente journée à tous et à toutes 🙂

    1. OwiOwi dit :

      Il s’agit bien de la vergeoise brune, il n’y a pas d’autre sucre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *