Pussycats! Cookies

Ceci n’est pas du cookie allégé, édulcoré, apprivoisé.

Beware the Mean Cookie…

Les Pussycats, ça aime le gras, le sucré, les cheveux et les poils dans le vent.

Ça s’étale, ça croustille du bout, ça fondouille du centre. Ça goûte la noisette, le caramel, le blondie et la mer.

Ça fond dans la bouche, pas dans la main.

C’est un peu trop mais tu en redemandes, parce c’est juste bien.

Ça concentre son coulant et son crounch au centre, pour les initiées. Et tout autour, sa pâte dorée, délicate, au beurre noisette et à la cassonade, leur fait un petit nid.

Le secret des Pussycats ? Une bonne dose de sel qui les rend enivrants, intenses, exaltants même.

La légende dit que c’est parce qu’ils sont nourris aux male tears.

L’avantage, c’est que tu en trouves partout.

Previously on #OwiOwi, si tu cherches un cookie plus classique et sans passage au froid, check les Emergency Cookies!

Source : une recette originale by #OwiOwi

Matos : une petite casserole claire (pour évaluer la couleur du beurre) et un bol, si possible en métal.

Timing :

* Temps de refroidissement du beurre noisette : variable

* 30 minutes minimum de repos au frigo ou 15 au congelo

* 9-10 minutes de cuisson

Ingrédients (pour 18 cookies)

  • 220g de beurre
  • 130g de cassonade brune (ou vergeoise brune)
  • 65g de sucre semoule (blanc ou blond)
  • 250g de farine t55
  • 2 cc de bicarbonate (1 1/2 tsp)
  • 1 petite cc de sel marin ou 3 pincées de fleur de sel (1/2 tsp de sel marin)
  • 1 gros œuf à température ambiante (minimum 55g)
  • 1 bonne cc d’extrait de vanille (1 tsp)
  • 18 pistoles Valrhona (Caraïbe pour moi)
  • 18 cerneaux de pécans

Note :

1. Non tu ne peux pas utiliser du beurre juste fondu à la place du beurre noisette : ça changerait complètement l’hydratation de la recette et le goût. Si tu veux une recette au beurre fondu : Emergency Cookies.

Ne prends pas peur à cause du beurre noisette, c’est bête comme chou.

2. Si tu veux mettre du chocolat dans le Cookie, ajoute 100g de chocolat en morceaux ou en pistoles avec la farine (pas de pépites, ça fond pas)

3. Si tu modifies les proportions, tu obtiendras un cookie différent, parfois très différent.

4. Je ne suis pas sponsorisée par valrhona, mais c’est les seuls à ma connaissance à vendre des pistoles ovales. Si tu essayes d’autres options, viens nous raconter !

5. Je n’utilise plus jamais de sel de table, trop chargé en sodium et impossible à doser au feeling. Si tu peux, évite-le ici ou diminue strictement la dose (au moins de moitié).

FireFireCouuic

(tu trouveras en lien des billets techniques, si ça t’intéresse)

Mets ton bol au frigo ou au congelo si il est en métal : le beurre noisette refroidra plus vite (à ne pas faire avec un bol en verre sauf si tu aimes les explosions)

1. Beurre noisette :

Mets le beurre en morceaux dans une petite casserole. Fais fondre sur feu moyen : sur l’induction, je mets sur 5.5/9, ce qui me permet de ne pas trop surveiller. Ensuite ça va se mettre à mousser et fumer, puis à dorer, puis à brunir. Diminue le feu si ça va trop vite. Augmente si ça traîne mais surveille.

Le beurre noisette est prêt quand l’odeur te prend par les sentiments et quand le beurre arrête de «chanter », quand il devient silencieux. Il y aura un dépôt au fond de la casserole, c’est normal, ne le gratte pas. Ça prend environ 5-8 minutes selon le feu utilisé. Retire immédiatement du feu et verse dans ton bol.

Laisse tiédir en remuant régulièrement. Si le bol a été au froid, ça va plus vite. La température doit descendre à 45 degrés, autrement dit tu dois toujours sentir de la chaleur en touchant le bol mais douce.

En vidéo :

2. PENDANT CE TEMPS, dans un bol moyen, mélange farine, bicarbonate et sel au fouet ou à la cuillère magique.

3. Verse les sucres dans le bol du beurre et mélange bien à la cuillère en bois pour unifier la préparation. Ajoute l’œuf et la vanille et mélange vigoureusement jusqu’à obtenir une pâte brillante et lisse. Verse les ingrédients secs et mélange rapidement en t’arrêtant dès que tu ne vois plus de traces de farine. La pâte sera très épaisse.

4. Recouvre une plaque de cuisson (ou un plateau) de papier cuisson. Dépose des grosses noix de pâte dessus (contenance : 2 cs ou 2 tbsp). Façonne-les en boules. Tu peux aussi utiliser une cuillère à glace rase (les Cookies seront plus grands et il faudra ajuster la cuisson). Tu peux les serrer, tu ne cuira pas directement sur cette plaque de cuisson. Ne les aplatis pas ! Dépose sur chaque boule de pâte une pistole de chocolat et appuie légèrement pour faire adhérer.

C’est important pour obtenir la bonne texture que la pâte soit bien froide avant cuisson. En plus, ça laisse le temps aux arômes de se lier.

Tu peux aussi mettre le bol au frigo, couvert, mais la pâte va durcir et tu devras la laisser revenir un peu à température pour pouvoir l’utiliser.

5. Couvre les Cookies et mets minimum 30 minutes au frigo ou 15 minutes au congélateur. Mieux encore, fais à l’avance et congèle tes Cookies sur la plaque ou le plateau, avant de les stocker dans un sac de congélation. Il te suffira par la suite de les cuire, chaque fois que tu en as besoin, en ajoutant 2 minutes de cuisson (voir fast freeze).

6. Quand tu es prête à cuire, préchauffe sur 180. Dispose les Cookies en les espaçant de 6 cm : ils s’étalent complètement. Donc fais gaffe.

Hop au four pour 9-10 minutes environ. Après 4 minutes, ouvre le four et dépose en appuyant légèrement un cerneau de pécan sur chaque pistole de chocolat. Poursuis la cuisson. Ils devront être secs et fermes aux extrémités et avoir l’air complètement sous-cuits au centre. La 1e fois tu peux n’en cuire qu’un pour voir si la cuisson te convient, avant de cuire le reste.

7. Laisse les Cookies refroidir complètement sur la plaque pendant 10-15 minutes. Ils vont finir de cuire. Si tu les touches avant, ils vont se désintégrer.

C’est enfin le moment de te jeter dessus goulûment ou de les déposer sur une grille, avant stockage dans une boîte hermétique.

Ils seront bien meilleurs à la sortie du four mais tu peux les conserver 48h.

See you soon little spoon…!

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Jeanne-Marie dit :

    Hé bien voilà, j’ai succombé tiens! Jamais imaginé que du beurre noisette ça pouvait entrer dans la fabrication d’un cookie!
    Ça change la donne et apporte une dose de raffinement gustatif pleinement addictif. Comme j’avais pressenti le danger qui me guettait de tout morfaller illico presto… enfin presque, (si si, je suis capable!!!), j’ai congelé les 2/3 comme suggéré et c’est un excellent compromis.
    Continue dans l’originalité créative Owi, tu es pile poil dans ma palette! J’en veux encore….

    J'aime

    1. PanPan dit :

      Haha super ça !! C’est utilisé parfois dans des Cookies mais je trouve que c’est peu mis valeur, que le goût se perd. Ici au moins c’est la star :-)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s