Tikki Brownie

Le brownie, c’est quand même le gâteau au chocolat par excellence.

Un des plus chocolat, dense, intense. Et si tu as bien fait ça, carrément fudgy. Tu sais, cette texture onctueuse qui fond en bouche et te rend baba.

(oui je nie les brownies à texture de cake, ces aberrations de la nature et ceux uniquement au cacao, ces tristes verres à moitié plein)

Et quand je dis par excellence, ne t’y trompe pas, je veux aussi dire : qui se prépare avec 2 bols et 3 coups de cuillère.

Le Tikki ne faillit à aucun de ces critères.

Il est à défaillir de bonheur. La fudge-attitude est parfaite et totale. Tu es en apesanteur, formidable petite usine à sérotonine qui turbine.

Mais si je rajoute que ce Tikki est à l’huile d’olive, nerveux comme un étalon, préparé en un éclair, qu’il cuit en 15 minutes et qu’il est parsemé de flocons de sel croustillants, tu t’es déjà barrée dans la cuisine et T’AS BIEN RAISON.

#5MinutesUnBolUnOrgasme

Previously on #OwiOwi, on aime toujours le brownie au muscovado de Michalak

Source : adapté de Melissa Clark (j’ai joué avec les proportions pour obtenir encore plus de fudgyness)

Matos :

1. un moule carré en métal de 20 cm

* pourquoi en métal ? C’est expliqué ici
* pourquoi pas plus grand (c’est capital ici, car ce brownie est très peu épais)? C’est expliqué ici
* c’est quoi mon moule ? Le moule grande tablette de flexipan, dont je parle ici. Tu trouveras également les références d’un moule en métal bon marché et de qualité.
* tu n’as pas la bonne taille ou le bon moule ? Choisis une autre recette en attendant d’investir.

2. Une passoire ou un tamis pour le cacao (sinon ça fait des grumeaux)

3. Un bol qui supporte la chaleur

Timing : 15 minutes de cuisson (si tu utilises le bon moule)

Ingrédients

1er bol

  • 125g de farine t55
  • 1 cuillère à moka de levure chimique (1/4 tsp)
  • Une bonne pincée de fleur de sel

2e bol

  • 25g de cacao GRAS tamisé
  • 70g d’eau bouillante
  • 85g d’huile d’olive (voir note)
  • 90g de chocolat à 65% de cacao en morceaux ou pistoles FONDU et tiédi
  • 1 gros œuf (min 55g) à température ambiante
  • 140g de cassonade (vergeoise brune pour les français)
  • 55g de sucre de canne blond (ou blanc)
  • 1 cc d’extrait de vanille
  • Une bonne pincée de fleur de sel ou de « flaky salt/sel en gros flocons » à la sortie du four (pas du gros sel !).

Notes :

1. utilise une huile d’olive de qualité mais qui n’est pas « extra vierge », donc une huile destinée à la cuisson. L’extra vierge a souvent tendance à filer trop d’amertume en pâtisserie. Ici on a juste besoin d’une bonne pointe d’amertume pour appuyer celle du chocolat.

Évite aussi les huiles au goût fort, elles risquent d’empiéter sur tout le reste.

Si t’es méfiante de l’huile en pâtisserie, ce brownie de rêve fera disparaître toutes tes craintes. En plus, faut même pas faire fondre de beurre #flemme

2. Fais fondre le chocolat sur l’induction au minimum, au Bain-marie ou, le plus facile, au micro-ondes sur 350w par tranches de 30 secondes en remuant (environ 2 minutes 30 en tout)

3. Le sucre brun rend ce brownie particulièrement riche. Si tu modifies les sucres, ton résultat sera différent.

Doumdoumm

Préchauffe sur 180

Prépare ton moule : graisse-le et tapisse avec du papier cuisson en laissant les pans dépasser de 2 cm de chaque côté (un seul morceau suffit, 2 côtés du moule ne seront donc pas recouverts). Si tu utilises un flexipan comme moi, saute cette étape.

1. Mélange les ingrédients du 1er bol au fouet ou à la cuillère magique

2. Tamise le cacao dans un bol qui supporte la chaleur. Verse l’eau bouillante dessus et mélange (au fouet ou cuillère magique) pour obtenir un résultat bien lisse.

Ajoute l’huile, le chocolat fondu et tiédi et l’œuf. Mélange toujours au fouet ou à la cuillère magique pour obtenir une préparation brillante et lisse.

Ajoute les sucres et la vanille. Mélange encore.

3. Verse le 1er bol dans le 2e et mélange le moins possible à la cuillère en bois, en t’arrêtant dès qu’il n’y a plus de traces de farine.

4. Zou dans le moule posé sur une plaque à pâtisserie (lisse la pâte à la spatule ou avec le dos d’une cuillère) et hop environ 15 minutes MAX au four, jusqu’à ce que la surface soit juste figée et sèche.

Attention, si c’est trop cuit, c’est pas bon, donc surveille bien la 1e fois. Si ça ressemble à ça (la durée indiquée dans la recette originale est 20-25 minutes, c’est trop), c’est que c’est râpé :

A la sortie du four, parsème immédiatement avec la fleur de sel (la chaleur va la faire adhérer). Laisse tiédir puis démoule en utilisant les pans de papier cuisson comme levier. Laisse complètement refroidir sur une grille puis découpe en 16 carrés.

5. Ride that disco stick

See you soon, little spoon…!

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Blou dit :

    Bon j’ai un nouveau gâteau préféré maintenant ! Je ne sais pas ce qui me plaît le plus, le goût, la texture avec la petite croûte salée sur le dessus… Vraiment une super recette, merci de partager ça !!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s